Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

a day in the life

Publié le 30 Juin 2014 par F/.

a day in the life

6:25 : lever. Ma fille, 11 ans, est avachie sur le canapé. Elle regarde la saison 24 des Simpsons et éteint précipitamment pour faire croire qu'elle dort, reposant la télécommande devant son visage soi-disant endormi, mais je ne suis pas né de la dernière pluie. Un enfumage intéressant s'ensuit (en gros, "ce ne sont pas ces droïdes que vous cherchez.").

6:30 : mails, FB, rien de bien palpitant - le Costa Rica a battu la Grèce aux tirs aux buts, un Nigérian annonce que son pays va gagner 2-0 contre la France.

6:35 : lecture. Un texte pour Super 8 sur Kindle, il est question de JD Salinger (décidément) et d'une conspiration, mais l'écriture est banale. Ma fille remet les Simpsons, volume minimal.

7:22 : réveil de La Femme - "ah, déjà ?, dis-je, charmé. Le truc, c'est que j'aurais bien aimé prendre ma dou -" Trop tard : la salle de bains n'est plus accessible.

7:23 : petit-déjeuner de ma fille.

7:24 : fin du petit-déjeuner de ma fille.

7:29 : café.

7:35 : Réveil de mon fils, 9 ans, par ma fille, munie d'une oie en peluche qui parle allemand et cite les Inconnus ("j'ai beau être matinal, j'ai mal.") Pour finir, l'un des pingouins du fils est sauvagement kidnappé.

7:40 : Petit déjeuner roboratif de mon fils. Par ailleurs, ce salopard a encore une leçon d'anglais à mémoriser - oui, il aurait pu s'avancer.

7:41 : préparation de l'interview de Paul Harding. Je lis ce que les gens ont écrit à propos de son livre sur amazon.com, notamment. "As well-written as it is, it was just too relentless in grief that I can't say I like it and I'm not sure who I'd recommend it to."

8:10 : départ de La Femme. Consignes - certaines seront respectées.

8:15 : départ de mon fils. J'écris les questions de l'interview. Je les trouves convenues et empruntées, mais je me dis que j'improviserai si le mec est sympa, et je ne doute pas qu'il le sera.

8:30 : je lis de nouveau.

8:45 : départ de ma fille.

8 :46 : douche.

9:15 : départ en Vélib' pour Belleville et café avec le sémillant Serge L. en prévision d'un RV avec un producteur.

9:30 : pour une fois, je suis le premier au RV. Serge m'explique qu'il est dans une phase créatrice très féconde. Joie.

10:00 : RV avec le producteur (qui s'intéresse à la Brigade Chimérique). Pour rester prudent, disons que ça se passe très bien. Prochain RV fin août après signature des contrats.

12:00 : détour par Paris Store. J'achète du curry japonais, de la sauce sucrée, des bières, et aucun légume.

12:15 : retour au bercail en deux roues.

12:30 : déjeuner. Le cochon d'inde de ma fille (qui est en fait le mien, mais elle ne le sait pas) a l'air content de me voir. Il n'a pas mangé depuis 3h.

13:00 : lecture et sieste réglementaire de 15 minutes, j'ai beaucoup de mal à fonctionner sans ça.

13:30 : boulot sur un scénario de BD pour Delcourt - une adaptation d'une novella de l'ami RJ Ellory. Le cochon d'inde m'observe, perplexe. Mec, à quoi rime toute cette agitation ?

15:30 : départ pour Saint-Sulpice en métro, pour une fois. Pris dans ma lecture, je me goure de sens au changement. Dans les écouteurs : le dernier Kasabian, qui n'est pas vraiment à la hauteur de ses prédécesseurs.

16:00 : Interview de Paul Harding pour Chro(nicart) dans un hôtel près des jardins du Luxembourg. Il est question de deuil, de Mystères grecs, de science, de fantômes, de transcendance.

17:00 : retour au bercail, en vélo toujours. Je me dis que je n'ai rien foutu aujourd'hui mais puis-je m'en vouloir ? Un coup de fil inattendu me retarde.

18:00 : France-Nigéria, poussif, stressant. Même mon fils s'emmerde.

20:00 : soirée de pré-vacances chez Claro. Sont notamment présents : Paul Harding, son traducteur Pierre Demarty, Nicolas Richard (qui s'est occupé du nouveau Pynchon), Jérôme Dayre, libraire devant l'éternel. Au menu : makis maison, guacamole, vin rouge.

23:30 : retour à la maison à pied avec la Femme. Nous raccompagnons Jérôme - c'est la mafia du 12e. Algérie-Allemagne, petits frissons mais finalement non.

0:30 : coucher / ce soir, je ne lis pas.

Commenter cet article

L'âme saoule 04/07/2014 14:13

Trop content pour vous deux. La Brigade Chimérique serait tellement ouf en grand écran ! :D

Grégory 04/07/2014 12:15

Et il te reste un peu de temps pour écrire ton 3e thriller ?