Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

silence radio sur nos imaginaires

Publié le 3 Avril 2015 par F/.

silence radio sur nos imaginaires

(un appel relayé un peu partout ces jours-ci, et pas de raisons que ça s'arrête)

Au quinzième jour de la grève menée par les personnels de Radio France pour défendre une certaine idée de la radio publique dans notre pays, nous, auteurs de fictions radiophoniques, voulons dire notre soutien au mouvement engagé depuis le 19 mars.

Présentes sur France Culture et France Inter, ce qu’on appelait autrefois les « dramatiques radiophoniques », et qu’on nomme aujourd’hui simplement les fictions, connaissent une vie nouvelle depuis l’avènement du podcast. Le site des fictions de France Culture (fictions.franceculture.fr) permet l’écoute en accès libre et gratuit — même si certains voudraient oublier que cette gratuité a un coût — PERMET L’ÉCOUTE, cela va mieux en le criant, de ce qui est imaginé par des auteurs (de Marguerite Duras à Patrick Modiano), interprété par des comédiens (de Jeanne Moreau à Denis Podalydès) et mis en ondes par des réalisatrices et réalisateurs, assistantes et assistants, opératrices et opérateurs du son, bruiteuses et bruiteurs... Les termes longtemps masculins pour désigner ces métiers ne sont heureusement plus de mise aujourd'hui.

Les fictions radio nourrissent de manière profonde et discrète l’imaginaire d'une époque. Elles bruissent dans le poste au moment où on s’y attend le moins, font connaître de nouvelles plumes, entendre de nouvelles voix, sont un lieu inouï d’innovation narrative et sonore. Des centaines de milliers d’oreilles goûtent chaque semaine des textes inédits, des adaptations de romans, BD, classiques et contemporains, produits jour après jour par Radio France et reconnus dans le monde entier pour leur excellence (en 2014, deux fictions de France Culture ont reçu les prestigieux prix Europa et Italia).

Ces fenêtres ouvertes pour l’imaginaire des enfants, des adolescents et des adultes, ce creuset de voix qui rassemble tous les métiers de la radio, sont gravement menacés par les réformes en cours.

En rognant sur les moyens de la radio publique, l’État par défaut rend moins libre la parole portée par les ondes.

Notre temps de cerveau disponible y survivra sûrement.

Notre sensibilité et notre intelligence, beaucoup moins.

Les auteurs de fiction pour l’avenir de la radio publique : Benjamin Abitan, Yan Allegret, Wladimir Anselme, Yann Apperry, Yacine Badday, Mariannick Bellot, Arno Bertina, Hélène Bleskine, Jean-Yves Bochet, Christophe Botti, May Bouhada, Geneviève Brisac, Alice Butaud, Nicole Caligaris, Claude Carré, Amandine Casadamont, Thomas Cheysson, Fabrice Colin, Sophie Couronne, François Cuel, Jean-Paul Curnier, Daniel Danis, Fejria Deliba, Philippe Dohy, Caroline de Kergariou, Gerty Dambury, Maryline Desbiolles, Marie Desplechin, Simone Douek, Sedef Ecer, Annie Ernaux, Amalia Escriva, Éric Faye, Nicolas Flesch, Hélène Frédérick, Claudine Galea, Michel Gendarme, Eugène Green, Dominique Gros, Katell Guillou, Célia Houdart, Israel Horovitz, Nancy Huston, Elias Jabre, France Jolly, Joël Jouanneau, Victoria Kaario, Pedro Kadivar, Camille Kohler, François Koltès, Nathalie Kuperman, Marc Kressmann, Carine Lacroix, Stéphane Lambert, Emmelene Landon, Jean Larriaga, Linda Lê, Bertrand Leclair, Alban Lefranc, Claire Le Luhern, Sophie Lemp, Kristel Le Pollotec, Sophie Loubière, Daniel Martin-Borret, Philippe Malone, Marcus Malte, Fabrice Melquiot, Stéphane Michaka, Manuela Morgaine, Émilie Mousset, Mariette Navarro, Mamadou Mahmoud N’Dongo, Tarik Noui, Jean-Pierre Ostende, Yves Pagès, Anouch Paré, Benoît Peeters, Sylvie Peju, François Perache, Emmanuelle Pireyre, Véronique Pittolo, Virginie Poitrasson, Martin Provost, Sonia Ristic, Christian Roux, François Schuiten, Pierre Senges, Jean-Pierre Siméon, Romain Slocombe, Elsa Solal, Anne Terral, Franck Thilliez, Pauline Thimonnier, Jean-Philippe Toussaint, Cécile Wajsbrot, Martin Winckler...

Commenter cet article

claisse renée 07/04/2015 11:07

pour une radio publique independante!

MEYER Alice 04/04/2015 12:55

Je signe la pétition et je soutiens indéfectiblement le mouvement de défense de la radio publque indépendante, créatrice et intelligente (si, si, si !!!!!) RADIOFRANCE. Sinon, c'est la fin de toute réflexion et toute résistance.
A-t-on oublié que M. Schrameck président du CSA a été dir cab de Lionel Jospin ?????

Mauren Mansfield 03/04/2015 18:31

Mais le Général de Gaulle n'a-t-il pas dit ????.... "Mais, comme ce qui est utile aux âmes ne l’est qu’en vertu d’une grande cause et comme nous avons choisi la nôtre, il faut que la radio française, tout en captant sans parti pris et en répandant sans exclusive les courants de l’événement, de l’art, de la science et de la politique, concoure à la liberté, à la dignité et à la solidarité des hommes.

Cette responsabilité humaine est en même temps nationale.

Par le fait que la Radiodiffusion-Télévision française jaillit de notre esprit, s’exprime en notre langue, tient à notre technique, évoque les gens et les choses de chez nous, elle assume un rôle unique de représentation. L’idée que nous nous faisons de la France et l’idée que s’en font les autres dépendent maintenant, dans une large mesure, de ce qui est, à partir d’ici, donné à voir, à entendre, à comprendre, et qui frappe, au même instant, une innombrable multitude". Général de Gaulle, 14 décembre 1963.

F/. 03/04/2015 19:17

Excusez du peu.