Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

le monde est si vaste

Publié le 17 Septembre 2015 par F/.

le monde est si vaste

Mon copain Bruno Gibert sort un nouveau livre. Leçons de choses, ça s'appelle, et c'est chez Albin Michel jeunesse. On y apprend notamment que les mouches savent écrire (13 lettres seulement, mais ça suffit pour composer l'expression KAD UX LORDE ! qui signifie "mais ouvrez-moi cette satanée fenêtre !"), que se brosser les dents ne sert strictement à rien (les yeux, par contre, si), que la plus grande mine de pommes frites se trouve au nord du Pérou, que la langue de la grenouille d'Angers peut atteindre un lapin à trois mètres (à ce stade, la rivalité séculaire opposant grenouilles et lapins n'est plus du tout un mystère) et que le hanneton est l'ancêtre et l'inspirateur des super-héros. "Édifiant" est le premier mot qui vient à l'esprit à la lecture de ces pages débordant de douce sapience pataphysique. Tout à l'heure, et dans l'idée de rédiger une chronique avisée, j'ai été rechercher ce livre dans la chambre de mon fils : c'est la dixième fois en trois jours que mes enfants essaient de s'approprier cet ouvrage au parfum de soufre. J'ai beau leur expliquer qu'il ne s'agit en aucun cas d'un livre destiné aux moins de 18 ans, voire aux moins de 45 ans (même si la notule consacrée à l'argot des pigeons a été réduite à sa portion congrue), je vois bien, à la lueur insolente qui s'allume dans leur regard, que le message ne passe pas. Tant pis. Employons la manière forte. Édictons une interdiction pure et simple. Réfugions-nous en un lieu secret et délectons-nous de ces Leçons de choses : nous avons tant à apprendre sur les parties molles du corps, les flamants roses difformes et les chats persans tissés à la main.

N.B. : l'ouvrage ne sera disponible qu'à la fin du mois. Cette habitude de parler des livres avant leur parution est aussi détestable que pédante mais le fait est qu'on m'a forcé (je ne suis pas en mesure d'en révéler davantage.) Ajoutons, pour enfoncer le clou, que la couverture présentée ici n'est en aucun cas la couverture définitive. A la question légitime : qui me rendra ces deux minutes de ma vie ?, je ne puis opposer qu'un vague haussement d'épaules dans la mesure où j'ai égaré le 06 du Bruno Gibert sus-nommé.

Commenter cet article