Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

stop in the name of love

Publié le 9 Mai 2008 par F/.

Bon, est-ce que quelqu'un pourrait faire quelque chose pour Lenny Kravitz, les groupes Emo, The Brian Jonestown Massacre, les productions Timbaland, Does it offend you, yeah ?, les fluo bands, Santogold, Heidi Slimane, Jack White et les combos de lycéens français ?

***

Mur du çon franchi avec panache à la télé hier par un publicitaire de Sarkozy : "[Il] a une telle passion de convaincre - on ne peut pas avoir cette passion-là si on n'a pas de convictions."

***

Il cligna des yeux et, dans ce qui ressemblait à un élan d’affection, attrapa ma main.
- Je voudrais tant vous aider, Thomas ! Mais il est un chemin que vous devrez arpenter seul. Un chemin de ténèbres.
Je retirai mes doigts vivement.
- Gardez ce genre de charabia pour vos ouailles, mon père. Je suis insensible à la lumière divine.
Il me suivit jusqu’au parvis.
- Thomas Goodwill !
Le remerciant d’un geste, je m’arrêtai dans le vent pluvieux et protégeai ma pipe dans l’espoir de la rallumer. Peine perdue.
- Ah, pestai-je à voix haute en entamant ma descente, oubliez-moi, Seigneur !

commentaires

you name it

Publié le 7 Mai 2008 par F/.

Je ne comprends pas très bien cette hype soudaine autour de No Age. Quant à l'album de Scarlett Johansson, je suis carrément puzzled.

***

Message personnel : cher Axel, oui - tu peux m'appeler quand tu viens à Paris, tu prendras des photos de ma fille (qui a appris à marcher sur le Champ de Mars) et je te ferai des pâtes : des bonnes. Par contre, ne viens pas avant début juin. Tel que tu me vois, je suis à peine en vie.

***

Tiens, je connais les résultats du Prix Imaginales. Tel Dale Cooper, j'ai tout vu en rêve. Mais mes lèvres sont scellées.
***

Je serai à St Malo ce week-end (Etonnants Voyageurs). Viendez donc : il y aura Pierre Jourde, Kenneth White et de la pluie.

commentaires

fishes

Publié le 6 Mai 2008 par F/.

Il y a chez Eric Pougeau (40 ans, toutes ses dents, ex-guitariste, enfance certainement très sereine) quelque chose de terriblement libérateur :

http://www.alainlegaillard.com/upload/images/OEU_POUG_mes-cheris_BR.jpg
L'image “http://www.foutraque.com/img/Itws/Pougeau/5.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.
http://www.alainlegaillard.com/upload/images/Nemecherchezpasjesuismort.jpg


Nathan Sawaya, c'est bien aussi ; la faiblesse des tout-puissants /
comme un lego avec du sang
(Bashung).


Hier, il y avait David Lynch au Divan du Monde. Le monsieur a raconté plein de trucs étranges sur la méditation et les petites bulles et la conscience ultime devant un parterre de fans (surtout des filles) transis et énamourés, tandis qu'un orchestre jazzy jouait des morceaux de Twin Peaks devant un rideau violacé ouvrant, comme chacun sait, sur nulle part.
La métaphore des poissons comme idées est intéressante (je m'en suis servi des années durant devant les collégiens avant de me rendre compte que tout le monde l'utilisait) mais c'était la première fois que je mangeais des sushis en l'écoutant.
Sacré David.
Faisant fi de toute fierté, et malgré les ricanements de ma femme & les menaces de Claro (ou était-ce le contraire ?), je suis monté sur l'estrade faire dédicacer mon bouquin de la Fondation Cartier et remettre au maître (...), assorti de quelques explications balbutiantes, un exemplaire de La mémoire du vautour avec lequel j'espère vivement qu'à tout le moins il se torchera. C'était ce qu'on appelle une bonne soirée.
commentaires

gua

Publié le 5 Mai 2008 par F/.


L'image “http://www.gite-guadeloupe.com/grandanse.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Retour de Guadeloupe : pluies tropicales, lever aux aurores, mer émeraude intense, sables blanc, blond, gris, noir - cent quatre-vingt couleurs, prétendent les initiés. Les vaguelettes roulent des noix de coco sur la plage aveuglée où passent des papillons monarques. Une mama sans âge claudique et distribue des gâteaux en roucoulant. Des hommes surgissent, des familles - se baignent dix minutes, repartent. Une piscine a été aménagée dans le lagon. Des écoliers font des longueurs, crevant les eaux turquoise tandis que s'élève le fumet du colombo..
Au nord, des villages perdus, des rues désertes, des collines pelées, des églises diaphanes. Les locaux déploient une gentillesse fataliste. La tristesse flotte : cette fameuse langueur des îles.

http://www.expedia.fr/daily/reservation/photo/img/guadeloupe/3.jpg

Plus loin, des mangoustes courent dans la poussière, des moustiques vibrent sous l'air moite. Les guides vantent des températures de 29°C mais entre 11h et 16h, sortir au soleil est un suicide. Retranchés dans l'ombre des placettes, des petits vieux - superbes, hiératiques - attendent on ne sait quoi, et on ne sait quoi arrive.
Tourmentée, rebelle, couverte de forêts, Basse-Terre évoque la Réunion. Des villas cascadent sur les pentes basaltiques où tombent des lianes et des arbres en cathédrale. Dans un lolo à l'abri du jour, une doudou regarde Amour, Gloire et Beauté et nous prépare des plats de riz aux pois et de cabris. Je voudrais qu'elle m'adopte.
Sur les monts du volcan, je guette la mygale locale, sans succès. Les nuages sont extraordinaires.
Samedi matin, nos enfants refusent de partir.
 
***

The importance of being idle est sans doute la meilleure chanson d'Oasis des dix dernières années - pas difficile, diront les mauvaises langues ; reste que, dans ce qu'elle a de typiquement english (jusqu'au clip, très Dead End Street, avec l'impayable Rhys Ifans dans sa propre version de Billy Liar), cette ritournelle sixties refuse obstinément de quitter mon cerveau.



***

En ce moment, j'écris un article sur Vineland de Pynchon et un roman jeunesse sur la fin du monde (titre : La fin du monde, et je me retire sous vos applaudissements).

***

J'oubliais : on s'est tapé Bienvenue chez les Ch'tis dans l'avion. Eh bien contrairement à ce qu'on pourrait penser...
Non, je déconne.
C'est bien une grosse merde.
commentaires
<< < 1 2