Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

no fame

Publié le 7 Août 2008 par F/.

Surprise : Clayton Burkhart, auteur américain de la photographie qui illustre la couverture de l'Infabula d'Emmanuel Werner évoqué hier en ces pages, existe bel et bien. Mieux, son père est réellement décédé, comme dans le livre - même s'il n'a pas du tout été assassiné.
Dans son roman, Werner mêle réalité et fiction de façon fort singulière : il se met en scène mais ce n'est pas vraiment lui - ou alors pas maintenant. Il évoque des personnes véritables mais en mentant légèrement sur elles, comme on s'écarte d'un pas, comme on se masque avec un sac plastique. Il habite en Alsace ; le narrateur y vivait. Il a vécu aux Etats-Unis (prétend sa biographie) ; le narrateur y habite. Armé des maigres indications de mes amis de l'Atalante, j'ai essayé de le rencontrer, arguant de possibles liens familiaux. Après tout, pourquoi pas ? Tout le monde se connaît dans la vallée. Mais Werner, semble-t-il, ne connaît personne, ou ne veut pas, ou n'est déjà plus ici.

http://farm1.static.flickr.com/214/494823605_b08f70bbb7.jpg

L'absence de ce garçon, en définitive, ne fait qu'ajouter à la transparente épaisseur de son personnage. Sa vie est un roman.
Commenter cet article
C
Sa vie est un roman : c'est la porte ouverte à toutes les spéculations, là.
Répondre