Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

sluts and monsters

Publié le 18 Septembre 2008 par F/.

Le froid vespéral nous grignote l'âme. Ebrouons-nous : mangeons des livres. Porté par une langue de feu toute en répétitions affolées & halètements rauques, Bêtes sans patrie d'Uzodinma Iweala est un long chant d'horreur et de larmes, le gémissement infra-rimbaldien d'un enfant ivre livré aux Furiae, rythmé par les saccades incessantes des machettes. Nous sommes quelque part en Afrique, et c'est tuer ou être massacré, tomber à genoux ou se jeter dans le brasier, devenir un fauve pour oublier d'être fou. La terre ancestrale se creuse de rigoles sanglantes qui disent l'espoir perdu et le présent perpétuel. Tout est grotesque, poisseux, inéluctable : vous ne sortirez pas d'ici indemnes. L'ennemi, lui, il me dit je t'en supplie kò, je t'en supplie vraiment, ne me tue pas. Je t'en supplie. Pardon, pardon vraiment ne le fais pas. Dieu Il te bénira. Et chaque fois que l'ennemi il ouvre la bouche comme ça y a la salive, y a du sang qui tombe partout partout. Et le voilà maintenant qui pisse qu'il ne peut plus s'arrêter.
Uzondinma Iweala a hurlé ce livre à 23 ans. On ne voit pas très bien ce qu'il pourrait écrire après ça.

http://0b.img.v4.skyrock.com/0ba/worldamazing/pics/1582123792.jpg



Autre lecture-uppercut conseillée par l'excellent Jérôme Schmidt d'Inculte, Salopes de Dennis Cooper, sorti il y a un an, renvoie le Moins que zéro de BEE dans la catégorie des aimables ritournelles champêtres : on y parle torture, fist-fucking, folie de groupe et tumeur au cerveau.
Sur un site d'escorts gay assez franc du collier, des membres plus ou moins cinglés et plus ou moins réels échangent leurs impressions sur Brad, jeune tapin filiforme visiblement prêt à tout (vraiment tout), qui serait mourant, qui serait multiple, ou qui n'existerait pas. Conçu à la manière d'un puzzle fiévreux - mails et transcripts, mensonges et surmensonges - Salopes est une fantaisie boschienne trashissime, un canevas inextricable doublé d'un passionnant polar, dont l'exploration approfondie exige néanmoins des nerfs d'acier.
Brad m'a gâté, c'est rien de le dire. Il a tenu jusqu'au bout d'un plan strangulation à mains nues cruel et surbandant dont il a bien failli ne pas se relever. J'ai déchiqueté son dos osseux jusqu'au sang.


Commenter cet article