Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

à l'orée du froid

Publié le 6 Janvier 2009 par F/.

David Mitchell est un garçon exquis, d'une modestie stupéfiante si l'on considère son talent (dont nous n'avons eu jusqu'à présent qu'un faible aperçu, me semble-t-il) et ses ventes (phénoménales en Angleterre). Une heure d'entretien dans les bureaux de l'Olivier, et je cesse très vite de prendre des notes pour simplement l'écouter.

http://www.gonzalobarr.com/blog/wp-content/uploads/2008/01/david-mitchell.jpg

Comme Jason Taylor, le personnage principal de Le fond des forêts, David Mitchell souffre d'un léger défaut d'élocution qui le force à penser ses réponses bien plus que ne le ferait un écrivain ordinaire. Mes questions scintillent puis s'effacent, comme des flocons sur une vitre. Au restaurant thaï, l'auteur picore ses bouchées de porc à la citronnelle avec de petits soupirs de contentement, et se montre d'une prévenance exquise. Nos enfants ont exactement le même âge. Nous parlons de fantasy, de poésie et de musique. Nous parlons de métaphores, des trésors sur la route. Un homme calme et presque ordinaire, doté d'une magnifique imagination poétique. Je suis triste de le quitter ; nous nous promettons de nous revoir.
En attendant, Le fond des forêts devrait en fasciner plus d'un. Entretien + critique à suivre sur fluctuat.net.
Commenter cet article

Daylon 07/01/2009 21:01

Je suis jaloux.

David Mitchell, c'est le bien.