Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

littérature ?

Publié le 22 Juillet 2009 par F/.

Je me rappelle un jeune Californien auteur d'une trilogie intéressante mais jugée non commerciale par les éditeurs, où les personnages de Popeye devenaient les figures d'une allégorie théologique. Il avait saisi et imprimé son texte sur ordinateur et vendu ses exemplaires à la sauvette. Il n'en avait vendu qu'environ quatre cents de chaque volume, mais en réalisant un profit de 80%. De quoi survivre. Certes, il s'est ensuite tourné vers la drogue et en est mort, mais cela ne remet pas en cause sa méthode. Les agents et les éditeurs n'étant à l'affût que de best-sellers, il faudra bien que la littérature se contente un jour du statut d'artisanat local. (...)
Dans la promotion des best-sellers, on cite avec fierté le nombre de langues dans lequel l'ouvrage est traduit. Or la multiplication des traductions ne signifie absolument rien. (...) Aucun auteur qui se respecte ne se flattera du nombre de pays qui connaissent son oeuvre. Il préférera, le plus souvent à un âge avancé, la justesse et l'élégance de la traduction. (...) Les agents vendent à n'importe qui du moment que le prix de vente leur agrée.


Anthony Burgess, You've had your time.
Commenter cet article

Claire 22/07/2009 11:11

Pour des tas de raisons trop longues à expliquer et pas forcément intéressantes de toute manière, cette citation arrive pile au bon moment. Merci merci.

Laurent K 22/07/2009 10:29

Vendre 400 ex de cette manière... Pas mal.
De nos jours, le gars ferait ça par Internet, ça lui éviterait de s'encombrer avec les stocks. Ou alors il se ferait publier en France, je pense qu'on peut facilement arriver aux mêmes ventes avec un éditeur.
Ca me laisse pensif.