Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

si ça bouge...

Publié le 22 Juillet 2009 par F/.

N'importe quoi, dans n'importe quel ordre : Jill Balcon, la mère de Daniel Day-Lewis, a rendu son dernier soupir il y a quelques jours. Actrice, elle avait été mariée au célèbre poète Cecil Day-Lewis, auteur sous le pseudonyme de Nicholas Blake de plusieurs fameux romans policiers dont le célèbre Que la Bête meure, adapté au cinéma par Chabrol en 1969 et mort en 1972 dans la maison de Kingsley Amis (son épitaphe : Shall I be gone long? / For ever and a day / To whom there belong? / Ask the stone to say / Ask my song" est un chef-d'oeuvre à elle seule). Kingsley lui-même, fan de SF, gigantesque baiseur et buveur devant l'Eternel dont le credo semblait se résumer à ce slogan définitif : "if it moves, fuck it, if it doesn't, drink it", se trouvait alors à la colle avec l'auteur Elizabeth Jane Howard (toujours en vie, 86 ans) qui allait le quitter en 1983, ne lui laissant d'autre choix, manifestement, que de se remettre avec Hilary Bardwell, sa première femme, laquelle avait un jour écrit à même sa peau, à grands coups de lipstick et alors qu'il dormait (ce qui donne une idée assez juste de son mode de vie) : "1 fat englishman, I fuck everything". Le fils Amis, Martin, est a priori meilleur écrivain que son père. C'est également un polémiste féroce, qui partage avec Bret Easton Ellis plus qu'il ne veut bien le croire ("it's a distracted age, déclare-t-il quelque part, je ne sais plus où : the narrative line in human life is gone) et voue une profonde admiration à Vladimir Nabokov. Et puisqu'on parle du grand méchant loup américano-russe : j'ai reçu aujourd'hui, assorti d'une adorable et troublante dédicace, le W.O.M.B de Thomas Becker (Thomas Becket à une lettre près, bien connu de nos services) et de Sébastien Wojewodka publié aux éditions des 3 souhaits, que les auteurs me promettent assez nabokovien (façon Feu Pâle, dirait-on à première vue). Assurément, il va falloir que je me plonge là-dedans, avec casque et sonar et sans reprendre mon souffle : There will be blood.
Commenter cet article

Transhumain 23/07/2009 23:05

Toi, tu as lu Chaucer.

Al' 22/07/2009 21:21

ouah !!!!! face à certains individus on se sent parfois comme un nain...