Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

alerte rouge

Publié le 17 Janvier 2012 par F/.

Silence relatif sur le sentier d'or ces jours-ci : la perte de notre triple A m'ayant plongé dans les affres du doute, j'ai songé un instant arrêter d'écrire. Et puis je me suis dit : Bill, mon vieux Bill, la France a besoin de toi, le drapeau, tout ça, tu ne peux pas laisser tomber, pas maintenant, pas alors que ces gens ont tellement besoin de toi et que le nouvel album des Shins n'est même pas encore dans les bacs. Adonques, me voici de retour. Bon, que dire ? J'ai essayé de lire sur kindle, ces temps-ci. Eh bien c'est chiant. C'est gris, c'est moche et ça rend n'importe quel livre naze. Marrant, ça, comme la qualité même du papier, le grain, la couleur, peuvent impacter le rapport au texte. Donc, monsieur Bezos, je ne suis pas convaincu, pas le moins du monde. Je ne lis sur votre machin que des PDF pourris pour le taf et ce n'est pas prêt de changer. Oh l'autre ! me rétorqueront sans doute des âmes charitables, mais achète donc un iPad, eh, pauvre pomme ! A quoi je rétorque : over my dead body, les mecs. A la rigueur, je veux bien que vous m'achetiez un iPad, mais ça n'ira pas plus loin.

 


 

Deux ateliers d'écriture presque simultanément : c'est la fête. Le premier a démarré à Maisons-Alfort avec une classe de seconde pro. Nous travaillons sur un texte mettant en scène le fantôme de Lautréamont. "Monsieur, me demande un élève, où est-ce que vous avez été cherché un nom pareil : Isidore Ducasse ?" De l'utilité de se choisir un pseudonyme, dis-je. Ce que j'aimerais, avec ces élèves, c'est qu'on termine par une séance de spiritisme - qu'on contacte ce bon vieux Isidore, qu'on lui secoue les puces : je suis sûr que 2012 l'intéresserait. En attendant, nous nous apprêtons à travailler sur les personnages, leur vie, leur oeuvre, qu'est-ce qu'ils mangent, etc. Je suis plutôt content : je pense que les choses vont aller de mieux en mieux avec ces élèves. Avec l'autre classe, près de Melun, on me demander d'imaginer une histoire de fantasy historique. Je n'ai pas encore la moindre idée de ce que je vais faire. La Révolution française avec des hydres qu'on essaie de guillotiner ? Les dieux grecs au secours de l'économie libérale ? Le moment magique d'une histoire, me retiens-je d'écrire à l'organisatrice pour justifier mon silence, c'est quand elle appartient encore au monde embrumé des idées et des formes troubles.

 


 

Hier soir, les kids et moi sommes restés en arrêt pendant plus de deux minutes devant une vidéo présentant Huan Huan et Yuan Zi, les deux pandas fraîchement arrivés au zoo de Beauval, où nous étions encore fourrés il y a quelques semaines avec des amis dont la décence (et la perspective d'un chantage potentiellement juteux) m'interdit de citer les noms. De fil en aiguille, je suis tombé sur ceci. Je serais curieux de savoir quels étranges processus chimiques se mettent en branle dans le cerveau quand il est confronté à la cuteness absolue mais je pense que l'exposition spontanée à ce site est un bon test pour vérifier que votre progéniture est humaine.

 


 

Dans deux jours sortira le nouveau Bifrost consacré à Christian Léourier, auteur dont je ne connaissais jusqu'alors que le visage, à peu de choses près - et les romans Autres Mondes - avant de lire ses confessions, recueillies par l'indéboulonnable Richard Comballot. Entretien remarquable, comme toujours, qui voit notamment l'auteur se pencher sur son enfance parisienne : sans surprise, c'est l'aspect humain qui retient le plus mon attention, mes connaissances SF avoisinant celles d'un scout autiste amateur de Joseph de Maistre. A part ça, il y a les razzies - en vitesse de croisière, ai-je trouvé. Personne ne menacera de casser la gueule aux jurés ou de leur faire un procès, cette année et du coup - même si on sait ce que valent de telles promesses - c'est un peu moins rigolo. Ah, j'ai quand même appris la sortie de ceci :

 

http://www.mollat.com/cache/Couvertures/9782012026872.jpg

 

"Ce sujet, explique Kamel Ouali dans une interview à propos d'un spectacle dont j'ignorais, il y a quelques jours encore, jusqu'à l'existence, m'offre des possibilités très riches en abordant des thèmes originaux comme le fantastique." J'aurais bien pris des places mais zut, mince, damnit, c'est trop tard. Ces artistes ou clubs de sport, me précise par ailleurs le site fnac.com à propos du metteur en scène, ne font pas partie de vos alertes. Tu m'étonnes.

Commenter cet article

Drunk Soul 18/01/2012 19:45

J'attends de voir ça... :)

Drunk Soul 18/01/2012 19:22

Ouai... L'excuse... :)

Félicitez - le alors pour que le boulot qu'il fait.

F/. 18/01/2012 19:31



Ok, il y a une autre raison : je n'ai pas beaucoup d'idées en matière de SF. Et pas vraiment de temps non plus. Il faudrait que quelque chose me vienne spontanément, quelque chose d'assez fort
pour me faire arrêter tout le reste pendant une paire de jours. Quand ça m'arrivera, je laisserai faire.


 



Drunk Soul 18/01/2012 18:54

Ahhhh... Le nouveau Bifrost. Je viens de finir celui sur Jérôme Noirez... C'est wirklich güte. Est-ce que Fabrice Colin aurait participé un jour avec ce magazine qui excelle et resplendit de grâce
dans le firmament boueux ?

F/. 18/01/2012 19:03



Peux pas : je passe mes vacances avec le rédac chef - ce serait une déchirure que de me voir refuser un texte.



charlotteb 18/01/2012 07:46

peut-être que l'intendante trouverait comment te payer une place au spectacle de kamel ouali, non ?!

F/. 18/01/2012 07:52



Ce qui ferait de moi le plus heureux des sujets d'expériences scientifiques.