Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

american splendor

Publié le 12 Avril 2012 par F/.

Et donc hier, grâce à mon agente préférée que j'ai, nous nous sommes rendus à la soirée de pré-vernissage de l'expo Crumb au Musée d'Art moderne de Paris - Crumb de l'underground à la genèse, que ça s'appelle, et le vrai vernissage, c'est ce soir mais hier, c'était sélect-sa-race-de-la-mort, et il y avait Crumb et sa meuf (de sacrés loulous, hey), et plein d'autres gens fringués bizarre, c'était cool, on ne connaissait évidemment personne, personne à part Jean-Luc F., David C. (non, pas Calvo) et Béatrice D., éditrice chez D., s'entend. L'expo en elle-même ? Vous pouvez y foncer ventre à terre. Comptez trois heures : c'est bien plus de temps qu'il ne vous en faudra pour comprendre à quel point cet homme est un putain de génie, mesurer l'étendue de son influence sur la BD et l'underground des sixties à nos jours et piger ce que cette expo fabrique dans un musée d'art contemporain - et bien moins que ce dont vous aurez besoin pour vous imprégner de l'esprit Crumb dans sa globalité, si un tel miracle est humainement possible. En plus de ça, le catalogue de l'expo ne coûte que 30 €, soit 8 € de plus que le dernier Musso, au sujet duquel, soit dit en passant, une lectrice amazon s'offusque à raison : "Pourquoi amazon ne propose t'il pas ce livre en ebook pour le kindle alors que la fnac oui ! En achetant le kindle nous n'avons pas la possibilité de lire le epub....la bibliothèque devrait donc être conséquente afin que l'on est accès à la majorité de style de livre." Eh ben oui, hein.

 

http://p.maquaire.free.fr/heeza/harmonia_mundi/crumb_aventures002.jpg

 


 

Aujourd'hui et avant-hier, j'étais à la médiathèque de Fontenay-sous-bois pour des rencontres avec des collégiens et j'ai aimé ça, mince, je suis incurable. Demain ? La Rochelle. Ensuite : rien. Rien, i.e. vacances, i.e. Londres en couple-sans-enfants. Pour l'année prochaine, les invitations commencent à pleuvoir. Je ne sais pas si j'ai du bol, mais je trouve que la qualité de ce que l'on me propose ne cesse de croître : mails raffinés, motivation de bon aloi, organisation aux petits oignons - vraiment, amis docs, profs & bibliothécaires, continuons de bosser comme des ienchs, la bataille de la lecture n'est pas gagnée et ne l'a jamais été mais c'est ce qui fait sa beauté.

 


 

Plusieurs personnes, à la lecture des derniers posts de ce blog, m'ont fait part de leur inquiétude. "Tu es déprimé ?" Non, non, les chouchous, vous êtes adorables mais non, je suis juste un peu fatigué, ça va s'arranger, le printemps est là et je vais tout déchirer d'un trait de lumière, vous allez voir.

Commenter cet article

Drunk Soul 17/04/2012 22:19

Entre les internautes qui imaginent Fabrice Colin qui entrain de pleurer des larmes noires et Jerôme Noirez qui ne sait plus d'où vient le vent, comme dirait Céline Dion, j'aimerais vous adresser
un petit message : On vous aime les gars. Sortez nous du lourd. Du triste, de l'effroyable, de la sève qui remonte, du cycle, de la claque, à la force de vos putain de doigts. Faites nous voyager à
l'intérieur. Faites nous un lavage de rétine.

F/. 19/04/2012 08:53



Merci pour cette troublante injonction, mister. Et ne t'inquiète pas, va.



Jérôme Noirez 13/04/2012 20:54

"Je ne sais pas si j'ai du bol, mais je trouve que la qualité de ce que l'on me propose ne cesse de croître."
Moi je sais : t'as du bol.
Ou alors, c'est moi qui n'en ai pas.

F/. 19/04/2012 08:51



Je te sens chafouin.