Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

au théâtre ce soir

Publié le 20 Novembre 2012 par F/.

Judith Godrèche lit un extrait de Joconde jusqu'à cent puis va se rasseoir sous les applaudissements timides d'une foule composée exclusivement, a priori, d'écrivains, d'attaché(e)s de presse et d'éditeurs (je le sais, parce que le type qui a pris ma place et que je tance un peu sèchement est en réalité Richard Morgiève, ainsi que l'inscription sur son siège réservé l'atteste, oups)(et je le sais aussi parce que cet enfoiré de J.-P. Blondel est là, également - J.-P. Blondel était à Paris et ne m'a rien dit - goodbye cruel world, I'm off to join the circus). Bref, Judith va s'asseoir pour taper un peu la discute, François Busnel lui demande si elle a une actualité cinématographique et elle répond : "oui". Le journaliste attend gentiment la suite, l'encourage. "Ah, très bien. Mais, euh, laquelle ?" Judith réfléchit. "Oh, je fais une courte apparition dans un film coréen". Cette fille est bizarre. Elle le devient encore plus lorsqu'elle révèle que son livre préféré de ces derniers mois du monde est L'Enchanteur de Lila Azam Zanganeh, un ouvrage consacré à Nabokov dont je vous avais chanté les louanges en son temps au prétexte qu'il était, eh bien, tout à fait merveilleux. Ma femme secoue la tête, désabusée. "Pff. N'importe quoi, c'est un gros fake." Mais moi, je refuse de la croire. Qui irait inventer un truc pareil ? Judith, si tu lis ces lignes, explique à ma femme qu'en vérité, tu n'es pas seulement une grande actrice.


 

Nous sommes à l'Opéra Comique, ladies and gentlemen, pour l'enregistrement d'une émission spéciale de La Grande Librairie au cours de laquelle des acteurs lisent des extraits de romans, marrants en général, sauf Jean Rochefort qui a le droit de lire un truc sur la guerre, parce que c'est Jean Rochefort et vos gueules, merci. Bon, autant l'avouer tout de suite, nous ne sommes pas restés jusqu'au bout. D'abord, le Naniwa-ya n'allait pas tarder à fermer, et nous allions rater ceci :

 


 

J'avoue : l'idée de devoir choisir entre un plat japonais que nous connaissions par coeur et des extraits littéraire que nous connaissions par coeur ne s'est pas posée longtemps, tant il est vrai que c'est toujours ça que les communistes n'auront pas. Ensuite, et surtout, Olivier Marchal venait de massacrer un extrait de Mon Chien stupide avec une abnégation confinant au sadisme et là, franchement, c'en était trop. Sérieux, on aurait dit que ce mec avait été payé par la Société des Ennemis de John Fante pour persuader les jeunes générations qu'elles perdaient leur temps avec le vieux Bandini et la littérature en général. Ah, ah, mais ça ne prend pas, commissaire. Bon, c'était marrant cette soirée quand même; mais il existe un tel gouffre entre les acteurs qui ont fait du théâtre et les autres que ça fait toujours un peu mal pour ces derniers. C'est pas compliqué : quand vous entendez Marchal débiter son machin en suant, vous avez du mal à imaginer que, moyennant deux heures de répétition et un coaching approprié, vous ne soyez pas capable de faire à peu près dix fois mieux. Alors que quand vous regardez Laurent Lafitte mimer un texte de Benchley sur les voyages en train avec des enfants, vous êtes simplement écroulé de rire, pas seulement parce que ce mec est bon et que le texte est top, mais parce que acteur, c'est un métier, semble-t-il, ainsi qu'en témoigne en creux l'existence de Samuel Le Bihan. A part ça, il y avait Jean Rochefort, donc, qui a cabotiné un peu mais à qui on pardonnera tout, toujours et jusqu'à la fin de temps, Jérôme Deschamps, qui était forcément (voir plus haut) excellent, Ariane Ascaride, que j'ai trouvé tout à fait moyenne (ce qui fout un peu ma théorie en l'air) et Gérard Darmont, qui lisait un texte de Joncour et ne s'en est pas si mal tiré, olé. Je suppose que tout ceci sera diffusé bientôt - vous aurez l'occasion de me donner votre avis, de me dire à quel point je suis au Kansas et, je l'espère, de me parler des trucs que j'ai ratés, triste béotien que je suis.

Commenter cet article

S. 21/12/2012 07:16

Judith a été coupée au montage, dis-donc. Du coup, elle a l'air parfaitement normale :)

F/. 22/12/2012 10:54



Ah ah oui il paraît. Quel gâchis.



juko 20/11/2012 12:39

pardon, trouvé! écris trop vite. Donc si j'ai bien compris j'y mangerai du Godrèche aux algues. Miam

F/. 20/11/2012 12:50



Il faudra m'en dire des nouvelles.



juko 20/11/2012 12:38

rue saint anne à Paris? l'info est absolument vitale, je ne trouve pas! arg

S. 20/11/2012 11:53

Ben vous avez juste raté le meilleur moment de la soirée : Le Gora de Courteline par Jérôme Deschamps et Michel Fau.

F/. 20/11/2012 11:55



Maudit sois-je. Merci - je regarderai à la télé, une fois n'est pas coutume.



juko 20/11/2012 10:23

surtout quel est ce plat japonais et l'adresse du resto!

F/. 20/11/2012 11:55



C'est un donburi. Le restau, c'est 11 rue Ste Anne.