Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

big fan / en traitement

Publié le 19 Octobre 2009 par F/.

Les relecteurs pour Big Fan ont été choisis. Si vous n'avez pas reçu de mail quand vous lisez ces lignes, c'est que vous ne faites pas partie des bienheureuses victimes. Trouvez ici, amis, l'expression de ma reconnaissance ébahie : une fois encore, j'ai reçu près d'une vingtaine de réponses - un chiffre important, de mon point de vue. Pour le reste, que dire ? J'essaie de faire "tourner" les lecteurs, tout en gardant sous le coude quelques fidèles dont j'apprécie énormément le travail. Ne nous le cachons pas : j'aurai besoin très vite de nouveaux volontaires pour Après et La Saga Mendelson 3 (je précise, à l'intention de ceux qui ont encore du mal pour m'écrire directement, qu'il suffit pour cela de se rendre sur mon site, de cliquer à droite, puis sur "infos").


 
L'automne est là : quand il n'y a pas quelqu'un à la maison, ou pas de match de foot trop important (i.e. ne concernant pas de véritable équipe), ma meuf et moi regardons In Treatment - série assez spectaculaire dans sa non-spectacularité, où tout se passe sur un divan, et dans les silences qui inévitablement s'installent. Lors des premiers épisodes, tard le soir, j'avais tendance à lutter contre le sommeil. Plus maintenant. C'est violent, poignant, assez souvent désespérant, et presque jamais anodin (le créateur avait participé à 6FU : ça se sent). De façon générale, et au-delà d'une dramaturgie de circonstances, on a du mal à savoir, tant la barque est lourdement chargée, si la série entend présenter une critique du milieu psy, des patients, ou de l'Amérique en général. Tous les personnages sont insupportablement narcissiques, allumeurs, haineux, frustrés. Vous allez me dire : si tel n'était pas le cas, ils n'auraient pas besoin d'aller chez le psy (Gabriel Byrne, réglementairement très bon). Certes : sauf que tous ont également l'air de connaître le jeu par coeur avant même d'avoir commencé à jouer. A longueur de séance, le praticien se voit reprocher son amateurisme, son indifférence, ses talents de manipulateur, sa non-implication, sa trop forte implication, sa vieillesse, son charisme, son manque de répondant et j'en passe. Sa femme le trompe. Il ne connaît pas ses enfants. Tous ses patients menacent de ne plus revenir. Tous reviennent pourtant, et lâchent leurs 150 dollars sans sourciller, avec, même, une sorte de délectation. On appelle ça, sans doute, le transfert. En tant que non-amateur absolu de la chose psy (mes positions sur le sujet rejoignent, en gros, celles de Nabokov : un pâté de mythes grecs destiné à une application sans effet sur les parties génitales des crédules), je ne peux m'empêcher pour ma part de discerner d'autres signaux dans ce jeu de dupes perpétuel. Le choix des patients, par exemple, ne doit rien au hasard : un couple dont la femme veut un enfant sans en vouloir, une médecin nympho, une jeune gymnaste en fleur, un soldat de l'armée US. Remplacez Gabril Byrne par l'autorité fédérale suprême et tous ces gens par les catégories psycho-sociales correspondantes, et vous commencez à mieux comprendre le résultat des trois dernières élections présidentielles américaines, par exemple. Une lecture bien inconsidérée, à n'en pas douter. Limite inconsciente.

http://blog.nj.com/entertainment_impact_tv/2009/01/large_intreatment-yr2.jpg


Commenter cet article

herisson08 31/10/2009 15:57


j'ai raté cet événement, mais pourquoi pas être relectrice une autre fois... :)


g@rp 28/10/2009 19:56


Merci mille fois, Big F/.


g@rp 28/10/2009 19:15


A propos de Radiohead, une question bête : le meilleur à absolument et sans délai écouter en premier, c'est lequel ?
(merci d'avance, c'est pour ne pas mourir idiot)


F/. 28/10/2009 19:54


Ok computer.


Transhumain 20/10/2009 22:57


Et Gabriel Byrne est génial dans le très psychanalytique (eh ouais) Spider de Cronenberg.


F/. 20/10/2009 23:03


La psychanalyse me semble parfaite comme matériau dramatique et/ou aventure personnelle. Pour le reste...


Transhumain 20/10/2009 22:55


"un pâté de mythes grecs destiné à une application sans effet sur les parties génitales des crédules"

Waouh, ça vole haut. Nabokov, ce farceur, a bon dos.