Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

et maintenant, vos gueules

Publié le 6 Novembre 2012 par F/.

Est-ce qu'il reste encore un truc intelligent à dire en faveur du mariage gay, de l'adoption, un truc qui ne donnerait pas l'impression d'enfoncer une porte ouverte avec un bélier en titane ? Est-ce qu'il n'est pas légèrement évident que nous devrions cesser une fois pour toutes de nous préoccuper de l'orientation sexuelle d'autrui, l'un des sujets les moins intéressants au monde ? Est-ce qu'il n'a pas été maintes fois expliqué et démontré, par des études sociologiques et anthropologiques, puisque le bon sens ne semble pas suffire, que notre joyeux modèle hétéronormé n'est qu'un modèle parmi d'autres, dont rien ne garantit la supériorité ni même la validité (et quand bien même) ? Est-ce que la crainte de voir la noble institution du mariage écornée, voire taillée en pièces par l'accueil en son sein de la minorité gay ne ressemble pas à une blague pourrie de plus, à la dernière éructation du vieux tonton facho placé en bout de table et à qui personne n'ose dire de fermer sa gueule ? Est-ce que quelqu'un, parmi tous les horribles connards coincés de cette génération qui n'a pas connu le SIDA mais a copieusement foiré sa libération sexuelle, ou parmi une Eglise qui serait bien inspirée de la fermer pour toujours sur le sujet de la sexualité, a la moindre idée des souffrances endurées par la communauté gay-bi-trans depuis, non seulement des siècles, non seulement des années, mais aussi des jours - ces derniers jours, empoisonnés par des débats puant la trouille, la haine et la tristesse, reflets de cette vieille homophobie chronique et mortifère qui empoisonne le monde depuis la nuit des temps ? On a l'impression que la machine à remonter le temps de la droite, d'une certaine droite vaste et ectoplasmique, a fonctionné à plein régime récemment : bienvenue au terrifiant pays de Oui-Oui-Big-Brother, où l'enfant est un petit oiseau élevé par son papa et sa maman qui ne s'engueulent pas, ne se trompent pas, ne divorcent pas, et lui transmettent calmement les jolies valeurs qui lui permettront un jour de quitter le gentil nid en ayant bien compris, parce que c'est tellement important, qu'une fille ne doit pas lécher la chatte d'une autre fille et qu'un monsieur ne doit pas insérer son pénis dans le cul d'un autre monsieur - un monde tellement merveilleux que l'enfant devenu vieux ne le quittera qu'au terme d'une longue et humiliante agonie, attendu que l'euthanasie, n'est-ce pas, n'est pas non plus au programme. Les arguments "contre", on les connaît : aucun ne tient. La configuration est assez rare pour être signalée. Aucun ne tient sans dériver gentiment vers la terreur ou l'ignorance, sans révéler une fantasmatique au mieux baroque et flippante, au pire totalitaire. Est-ce qu'on demande à des futurs mariés s'ils sont déjà lu un vrai livre de leur vie, ou à des aspirants à l'adoption si leur idéologie catho et/ou ultra-libérale, par exemple, ne va pas transformer l'existence de leur rejeton en un énorme tas de merde ? Peut-être qu'on devrait exiger ça, tiens. Mais on le fera pas. Parce qu'on n'est sûr de rien, parce que c'est pas notre famille et parce que, hey ! it's a free country. Amis hétéros pétochards, ne craignez rien, le mariage et l'adoption gay ne détruiront pas le monde : le monde se débrouille très bien tout seul, quelques teufs de plus ne lui feront aucun mal, au contraire. Et puisque vous cessez de répéter qu'il y a des choses plus importantes dans la vie, occupez-vous de votre cul, et tâchez simplement de faire en sorte que ce siècle soit un peu moins atroce que le précédent, thanks.

 

 

Un mémorial pour les victimes gay de l'holocauste à Munich - Allemagne

Commenter cet article

Baronne Samedi 30/12/2012 09:33

Eh bien voilà ! Je viens de lire ce que j'ai pensé si fort sans pouvoir l'écrire aussi bien. Merci !

Sébastien Degorce 23/11/2012 09:31

Merci à vous de répondre.
Cordialement,
S.D.

Sébastien Degorce 23/11/2012 09:05

M. Colin,
J'ai critiqué votre article avec franchise. Ce n'était pas pour me placer au-dessus de vous, ou je ne sais quoi d'autre. Je trouve que le ton et les exemples sont maladroits. Quelque part, j'ai les
mêmes colères vis-à-vis des abrutis qui ne peuvent imaginer le monde autrement que comme il l'était dans les années soixante, mais je pense que la violence récupérée par les médias (Femen, Pussy
Riot, cassages de gueule dans la rue, etc.) nous aveuglent sur les enjeux à court terme de ces mutations à marche forcée. La plupart des mutations se font sans nous, sans colère, il n'y a qu'à
regarder. Pour moi, ces révoltes valorisées par les médias ne servent pour le moment que le discours de lobbies puissant mais minoritaires, et ne doivent pas servir à enfoncer les musulmans, les
catholiques, la grande majorité des homosexuels qui n'ont rien demandé vis-à-vis du mariage et de l'adoption, etc. N'ayons pas un combat de retard, et ne soyons pas les idiots utiles du système.
Pendant que l'on parle de tout cela, que les élites de droite et de gauche occupent nos esprits avec des décisions en gestation, on ne pense pas, par exemple, à s'insurger contre le nouveau traité
européen qui nous engloutira tous, homos, hétéros, polygames, etc. Il est plus facile d'exciter la haine des gens avec des décisions de campagne "assumées", plutôt que rester logique vis-à-vis de
toutes les autres promesses (électoralistes).
Cordialement,
S.D.

F/. 23/11/2012 09:23



On est bien d'accord : il y a des choses "plus importantes". Mais il y en aura toujours, des choses plus importantes. Alors quoi ? On ne s'occupe jamais de celle-ci ? Cet argument qui n'en est
pas un, on l'a assez entendu. Pour l'heure - je me répète - l'absence de possibilité d'adoption pour les couples gay, notamment, place certains parents dans une position d'une fragilité
insupportable. Il est grand temps que ça cesse.


Je suis hétéro, et marié, mais je m'en fous un peu, du mariage en général. C'est juste qu'il n'y aucun argument qui tienne sérieusement la route contre le mariage gay, et qu'il y a des gens à qui
ça tient vraiment à coeur. L'adoption, c'est plus grave ; empêcher les homos d'adopter, je trouve ça vraiment dégueulasse et inique, je le dis comme je le pense.


De manière générale, cette loi, c'est aussi une façon d'arrêter de stigmatiser les gens, de dire aux homophobes : ça y est, vous avez définitivement perdu. D'où le "fermez vos gueules". Ca va
rentrer dans les moeurs, cette affaire. Dans quelques années ou décennies, ça ne gênera plus que quelques vieux aigris crispés. La haine, on sait dans quel camp elle est, et depuis longtemps. Je
ne connais pas beaucoup d'homos qui souhaiteraient la disparition pure et simple des hétéros.


Pour le reste, oui : il y a bien d'autres combats à mener, et des plus complexes, si vous me permettez. Si je me sens de taille, si je me sens les compétences, je pousserai d'autres coups de
gueule, et j'espère bien que vous serez là pour me donner un coup de main. Merci pour votre contribution en tout cas.


 



Sébastien Degorce 23/11/2012 08:20

Je trouve cet article assez lourd et pauvre conceptuellement. On sent une vigueur, mais tout cela est servi avec de tels clichés et une telle violence que l'on sent comme une sorte de catéchisme
aveugle du libertarisme. Peut déclencher une certaine sympathie a priori, mais contreproductif sur tous les plans pour la liberté tout court, à mon humble avis. Et je ne vais pas m'étaler sur
l'utilisation de cette photographie, qui est un moyen facile, sordide et ostentatoire de faire pression sur l'esprit.
S.D.

F/. 23/11/2012 08:50



Bon, et au final, j'ai quelle note ?


Je ne cherche pas à faire pression sur quelque esprit que ce soit, Sébastien, ni à m'attirer une quelconque sympathie, mais j'ai la désagréable sensation que les hétérobeaufs découvrent le monde
- la colère que peuvent engendrer leur mépris perpétuel et leur imbécilité crasse.


Il existe, ailleurs, des papiers qui démontrent bien mieux que le mien l'inanité absolue des positions anti-mariage gay et anti-adoption. Il existe aussi des gens plus en colère encore
(Despentes...)


Les opposants sortent des horreurs absolues (Dassault, Boutin, et j'en passe) ou tabassent des filles dans la rue, mais il faut bien sûr continuer d'expliquer bien gentiment à ces petits êtres
sensibles que le monde n'a pas été taillé à leur mesure. Je laisse ce soin à des rhétoriciens posés - vous faites sans doute partie de cette caste bienheureuse, tant mieux pour vous.



Etienne 18/11/2012 11:08

Je découvre aujourd'hui votre blog et j'aime beaucoup, beaucoup ce que vous y écrivez (et ce n'est pas de la flagornerie, ou alors, à peine ;-) )
Continuez comme ça.

F/. 20/11/2012 11:56



C'est sympa, Etienne !