Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

jeudi soir, je dis boire

Publié le 2 Décembre 2011 par F/.

Avant la soirée Sonatine #alcoolémiezéro, nous sommes allées dîner à la Cloche d'Or, non loin du Palladium, avec quelques amis et membres de la garde rapprochée. La Cloche d'Or, c'est cuisine roborative et patron semi-chafouin, et tu n'essaies même pas de choisir le vin : j'ai aimé, j'aime bien me faire engueuler au restau par principe, c'est très français comme attitude. Parmi les convives, l'adorable Guillaume Ledoux du groupe Blankass / ex-Zéro de conduite (toute ma jeunesse) qui, un jour, eh ouais, fit la première partie des Clash. Je crois que ça fait dix fois qu'on me raconte cette histoire mais je n'arrive toujours pas à m'en lasser. Bref : j'aurais aimé lui causer du Gun Club, au Guillaume, mais l'heure tournait et c'est pas tout ça. A 22h, nous rejoignons le Bus Palladium. Au RdC : le dancefloor, où l'idée même de faire autre chose que bondir comme un diablotin hystérique sur de rugueuses tueries seventies pouvait prêter à rire (et donc, j'ai ri). A l'étage : un autre bar, des fumoirs, un buffet et un volume sonore toutafé acceptable. A ceux qui s'étonnent, arrivés à ce stade du récit, de lire un post cohérent sur une soirée Sonatine publié avant 10h du matin, il faut savoir que, déjà entamé par la soirée de Montreuil la veille et rafraîchi par la perspective d'un réel vendredi de travail, j'avais pris la ferme résolution de ne pas me retourner complètement la tête. Du coup, j'ai pu faire un truc assez inattendu, pour ne pas dire  déplacé : discuter avec des gens. L'excellent Charles R. par exemple, l'indispensable Sandrine P., la fugace Deborah D., ou même, joie, l'éminent et très digne Hubert P., qui trouva le moyen de me questionner sur Mike Moorcock. Etaient également présents, outre l'inévitable Sonatine-team (Claro included), l'essentiel du crew Inculte, un surdoué parmi d'autres, notre très cher Oliver G., pas mal de gens d'Univers Poche et tout un tas de personnes qui me maudiraient peut-être de les avoir zappées si elles connaissaient l'existence de ce blog et en avaient quelque chose à foutre. J'aurais pu m'amuser à compter, verre en main, le nombre de fois où des amis bien intentionnés sont venus me trouver pour me dire qu'il ne fallait pas m'inquiéter du mec avec qui ma femme dansait mais dès qu'on entre dans les nombres à deux chiffres, j'ai un peu du mal. Et puis je connaissais effectivement le garçon en question et, c'est vrai, il ne faut pas s'inquiéter tout le temps. Vers 2h du matin, un autre bon camarade a demandé ma femme en mariage. Je crois qu'elle est habituée, en toute modestie, et qu'elle a dit non (à vérifier)(et je crois aussi que la réponse du camarade en question a été "ah, tu fais chier", ce que je trouve assez admirable). Autres rencontres : une fille qui, à 29 ans, pensait avoir le même âge que moi, un type qui marmonnait ze-veux-baiser-ze-veux-baiser à qui voulait bien lui prêter une épaule, un mec à ne pas trop emmerder, des libraires sobres et d'autres beaucoup moins, le futur héritier de François V. et le sosie de Nick Cave, vers la fin. En somme, comme on dit, une très bonne soirée, faudra remettre ça.

 

http://paris.creetic.fr/image/w-390/h-231/1232632928-bus8.JPG

 

(avant)

Commenter cet article