Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

La vie est nulle mais ne dure pas trop longtemps

Publié le 7 Janvier 2012 par F/.

Misanthrope, pathétique, dépendant, râleur, haineux, insensible, misérable, incorrigible, frustré, solitaire et, en définitive, utterly fucked-up : nous le sommes tous un peu parfois, lui l'est absolument tous les jours. Lui ? Le Wilson de Daniel Clowes, personnage-titre de l'une des BD les plus déprimantes, hilarantes et justes de l'histoire du médium, soit la vie effarante, saccagée avec méthode, d'un divorcé/orphelin uniquement doué pour le néant, qui regarde avec fascination le temps lui échapper et le sol se dérober sous ses pieds. Lu cent fois plus vite que le dernier Jonathan Franzen avec, sans doute, un bénéfice mille fois supérieur - that, my friends, is what we call a masterpiece.

 

http://medias.fluctuat.net/medias-factory/m/mediabox/media/8/2/3/134328/134328.jpg

Commenter cet article

Vent De Mer 07/01/2012 17:35

Dans ma pile à lire depuis que j'ai lu (il y a 6 mois) la critique parue il y a 15 mois dans Télérama http://www.telerama.fr/livres/wilson,60373.php

(Je signe d'un pseudo car je ne veux pas qu'on sache que je lis Télérama (je souffre d'une lourde hérédité : mon père lit Télérama ET Marianne)).

F/. 07/01/2012 17:41



Tout le monde est le bienvenu, ici. Même les lecteurs de Télérama. Je ne vous jette pas la pierre : j'ai longtemps lu les Inrocks.  Au bout de cinq ans, généralement, on considère qu'on est
guéri.


Jetez-vous sur Wilson, si je puis dire.