Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

lessons to be learned

Publié le 13 Février 2012 par F/.

Mon atelier d'écriture à Maisons-Alfort s'est achevé aujourd'hui par une séance "générale" où nous avons abordé, photos en main, la question des descriptions. Beaucoup de bonnes suprises, comme lors des sessions précédentes (toujours cette fille qui remplit des pages entières, notamment, et des bonnes, alors que les choses se passent plutôt difficilement pour elle par ailleurs), et quelques élèves plus rétifs - paumés, ailleurs, on ne sait pas où au juste. Ceux-ci, ce n'est pas le principe de l'atelier qui les dérange, c'est celui du boulot en général : commencer un truc et le finir. Dit comme ça, forcément, ça fait un brin réac. Mais c'est vrai. L'incapacité à se concentrer pourrait bien être le nouveau mal du siècle. "Monsieur, geignent les garçons, j'ai pas d'idées." En fait, des idées, ils en ont, tout le monde en a, l'idée n'est pas le problème, je répète ça tout le temps et partout. De fait, on donne à ces élèves une phrase ou une situation, et les voilà repartis... pour cinq ou dix minutes. "Et maintenant ? Je suis obligé de finir ?" J'aurais aimé disposer de plus de temps, bien sûr. Idéalement, il faudrait consacrer une année entière à ce genre d'entreprise. Apprendre à connaître chaque élève, chaque personne derrière l'élève afin d'être en mesure, le moment venu, d'actionner les leviers adéquats. Ça restera un voeu pieux. En attendant, je tire mon chapeau à Géraldine, la documentaliste, qui parvient à gérer tout ce petit monde grâce à un savant (et naturel) mélange d'humour, de légèreté et de fermeté. On appelle ça, je crois, la pédagogie ; ce n'est pas donné à tout le monde.

 

http://web.njit.edu/~turoff/image/tower-of-babel.jpg

Commenter cet article

agneslamexicaine 13/02/2012 21:15

L'incapacité à se concentrer. Je me demande si c'est lié à un manque de passion, de goût du risque, de défi. Une tendance à se satisfaire de ce qu'on a. J'imaginerais alors que c'est pour cela que
cette fille peut écrire autant.
Un atelier en ligne, penses-y.