Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

marrakech (6)

Publié le 10 Mai 2013 par F/.

Je déteste marchander au souk. C'est un rituel absurde doublé d'une putain de perte de temps : comme si on vous forçait à déclamer un poème en swahili à chaque fois que vous mangez des patates en prétextant que c'est la condition sine qua non pour, genre, digérer. Mais mec : on sait très bien que je vais l'acheter, ton truc, on sait très bien que tu vas pleurer en me le vendant comme si je t'avais arraché le coeur et on sait très bien que je vais te maudire en rentrant chez moi quand je découvrirai l'ampleur hallucinante de l'arnaque. Tout ce qu'il convient de savoir est ceci : il existe un prix P plancher au-dessous duquel le vendeur ne descendra jamais. On appelle ça le prix réel. S'il vous laisse partir sans essayer de vous rattraper, c'est que vous avez atteint ce prix. Félicitations ! Vous pouvez revenir sur vos pas avec un énorme soupir, comme si vous consentiez à un effort hors du commun. On appelle ça inverser le rapport de force. Évidemment, le vendeur vous détestera car au final, vous achèterez votre merde à son prix quasi normal, et alors, le temps passé à bavasser n'aura servi à rien. Si vous faites affaire sans que le type vous laisse partir, évidemment, c'est qu'il vous a eu. Il vous expliquera que vous êtes très fort, qu'il se ruine, qu'il est fou, qu'il n'a jamais vu ça de sa laïfe - tout ceci est un mensonge absolument normal. Le jeu consiste seulement à commencer les négociations à un prix dérisoire qui pseudo-scandalisera votre ami, puis de monter gentiment jusqu'à une somme qui n'équivaudra plus totalement à une insulte dans le monde imaginaire que vous aurez créé. C'est chiant : si j'ai du temps à perdre à ça, je joue à Donjons et Dragons. Bref : chez nous, c'est ma femme qui négocie, parce qu'elle est dix fois meilleure que moi, et que quelque chose dans son regard fait comprendre au vendeur qu'en vérité, elle prend du plaisir. Invariablement, les vendeurs finissent par lui demander si elle est auvergnate. C'est plutôt bon signe.

 

Commenter cet article

Flaoua 10/05/2013 09:56

Tu devrais tenter le marchandage en Thaïlande. Le vendeur inscrit un prix sur une calculatrice et te la passe. Toi tu effaces et tu inscris ton prix. Ainsi de suite jusqu'à ce que tout le monde
soit d'accord. Le tout avec le sourire et en silence. C'est d'un reposant.. :)