Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

oh the sunday sleep

Publié le 16 Janvier 2011 par F/.

Déjeuner délicieux avec Viken Berberian & family aujourd'hui dans une pizzeria super (et) bobo - qui sera surpris ? - du 10e arrondissement. Je suis un peu triste, car mon copain quitte la France dans quelques mois, mais assez content aussi : parce que la prochaine fois que nous nous verrons, ce sera en Arménie ou au Canada ou à L.A., et qu'il aura probablement écrit un nouveau bouquin monstrueux. En attendant, le successeur de Das Kapital, toujours traduit par Claro, sera publié au Diable Vauvert début 2012.

 


Arménie toujours avec une étonnante interview de Sophie Audoin-Mamikonian, auteure de la série Tara Duncan, sur le site littérature jeunesse. Les plus léthargiques se contenteront d'un florilège ad hoc : "Certains savent chanter tout de suite, ou dessiner, ou composer. Callas, Picasso, Mozart. Ils avaient ce don. Je l'ai aussi." ; "[J'écris] pour moi, pour vous, pour tout le monde. Je ne suis pas Kafka. Je suis contente d'être lue." ; "J'ai bossé dans la pub chez Seguela alors l'art de la formule ne me pose pas trop de souci."; "Je suis une proustienne. Précise, longue dans mes phrases, méticuleuse, obsessionnelle." Merci de rester mesurés dans vos commentaires.

 


Mardi soir 18h, au terme de deux jours de rencontre avec des collégiens, je serai à la bibliothèque de Riom, 5 bis rue Croisier. S'il y a un coin de France que je ne connais toujours pas, au terme de dix années de rencontre scolaires, c'est bien le Puy-de-Dôme. Et dire que je pars en Chine dans deux mois. Je suis vraiment un ouf.

 

http://www.auvergne-inventaire.fr/var/sria/storage/images/mediatheque/images/etudes-images/riom/riom/73931-1-fre-FR/Riom_folderimage2.jpg


Commenter cet article

Albert 21/10/2011 19:59


Oui, j'ai déjà lu Timothée de Fombelle (seulement les Tobie Lolness) et c'et aussi excellent. Je ne dis pas qu'on manque d'auteurs pourvus d'un minimum d'intégrité littéraire,mais seulement que
j'espère que la tendance incarnée par la dame Sophie ne va pas se généraliser !


Albert 19/10/2011 03:20


Quand je vois cette interview de Mamikonian , je pense à Pierre Bottero, que bon nombre de personnes continuent à regretter, et je me dis qu'effectivement, ce sont bien les meilleurs qui partent
les premiers...
Les livres de Pierre avaient une âme, et l'auteur lui-même était un modèle de lucidité et d'humilité.
Quand on voit la série Tara Duncan déclinée en dessin animé diffusé le matin sur M6 pour les 10-13 ans, en livre de la Bibliothèque rose et en jeu vidéo jouable sur navigateur, je prends conscience
de manière particulièrement aiguë qu'on a perdu un grand bonhomme, et que d'autres auteurs de fantasy ne sont pas aussi nobles. Audouin-Mamikonian, ce n'est pas la médiocrité incarnée, mais c'est
un soupçon de suffisance, une écriture un brin formatée et peu fouillée et une oeuvre qui sonne toujours un peu creux.
Souhaitons que de nouveaux auteurs viennent relever le niveau en reprenant l'esprit qui avait animé Pierre dans son travail d'écrivain...


F/. 19/10/2011 09:24



Ces auteurs existent déjà, Albert. Timothée de Fombelle, par exemple.



Charlie 18/03/2011 16:03


Cette pizzeria, Sir, ce ne serait pas "Maria Luisa" qui fait l'angle sur cette petite place ou se bousculent les restaus bobos mais géniaux (Ploum, délicieux franco-japonais, et le Carillon, mon
repaire quand les Ray Bans et les chemises à carreaux ne se font pas trop nombreuses. Il y dort un gros chat gris qui donne un peu plus de douceur à mes martinis)
Il y a aussi le Pink Flamingo, dont les pizzas semblent faire un contest de noms géniaux et d'ingrédients incongrus, et qui peut se vanter d'avoir la meilleure BO du monde (Al Green, Radiohead,
Elvis...)
Signé une lectrice séduite d'"Old Haven" à Buenos Aires pour un temps


Yulenka 19/01/2011 21:20


Depuis le début je boycotte cette femme et ses "écrits", j'ai hurlé au scandale dès le premier chapitre du premier tome et ai tout simplement refusé tout le reste. Je ne propose même pas de le
commander quand on me le demande.

Pour moi, cette femme, c'est la Steevy de la littérature jeunesse. Voilà bien la seule fois ou je pourrais apposer le mot "littérature" près de son nom ! Ah, tiens, je ne l'ai pas écrit son nom
finalement...


gigi 19/01/2011 19:29


En même temps, c'est une princesse. Moderne.