Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

renoncements ?

Publié le 13 Octobre 2010 par F/.

Mes parents sont en Ouzbékistan. En janvier, ils partent pour l'Argentine. J'ai la nette impression qu'ils ne savent plus trop où aller. Je me suis renseigné sur l'Ouzbékistan, au cas où il y aurait une rançon à payer. Ils ont un président sympa, là-bas : un certain Islom Karimov, qui interprète la constitution locale à sa manière. Parmi les factions d'opposition (lisez "troupes carnavalesques au désespoir" ), on trouve le Parti du renoncement personnel. Je trouve qu'on devrait en prendre de la graine par ici.

 


 

Le nouvel album de Belle & Sebastian, qu'on a failli attendre, s'appelle Write about love : comme si ces gens savaient faire autre chose. Il est plutôt pas mal, assez varié, as usual en fait. Norah Jones chante sur le cinquième titre mais ça ne m'a pas arrêté - en fait je l'ignorais jusqu'à ce que je le lise quelque part. Reconnaissons-le, le groupe de Stuart Murdoch joue les mêmes chansons depuis bientôt quinze ans et c'est ce qu'on adore chez lui : cette excellence légère, cette sorte de perfection automnale. Le jour où les membres se sépareront, ce sera comme la mort d'un ami lointain : on n'y croira pas vraiment.

De toute façon, ça n'arrivera jamais.

 


 

Oui, j'ai dû déjà dire dix fois que j'allais au salon du Mans, la 25e heure du livre, mais il ne faut pas m'en vouloir : je suis content. Les libraires sont adorables, les lecteurs sont merveilleux, on signe plein de bouquins, des gens vous apportent des cadeaux et il y un cocktail. C'est un salon, au fond, que je ne mérite pas.

 


 

L'ami Laurent Queyssi m'a fait lire le roman qu'il venait de terminer. Il s'appelle Allison, comme cette merveilleuse chanson des Pixies qui compte aussi parmi mes préférées.

 

 

Allison raconte l'histoire d'une ado qui aime les Pixies, et les Boo Radleys, et Sonic Youth, et les Sundays. La fille que j'aurais dû rencontrer quand j'avais 17 ans, quoi. C'est un texte fin et sensible, intensément mélancolique, qui pourrait faire un chouette roman jeunesse à mon avis. Il cherche un éditeur - jeunesse ou pas - quelqu'un qui sache combien adolescence et musique peuvent être douloureusement, et joyeusement, liées. A bon entendeur... 

Commenter cet article

Pascale 15/10/2010 10:01


Mon mari vient de partir pour le Turkménistan (l'Ouzbékistan aussi, il y va de temps en temps), c'est pour un colloque. Moi, je ne me suis pas renseignée sur le pays, s'il y a une rançon à payer,
je compte sur sa boîte pour régler la note. J'avais presque envie de l'accompagner: la seule liste des noms des participants locaux était d'un exotisme fou.
A la place, je vais à la Fête du livre de Saint-Etienne: nettement moins exotique (c'est le berceau de ma famille maternelle).
Bon Salon au Mans, mais méfie-toi quand même, souviens-toi que c'est là que Florence et moi avons dû nous raccrocher à un plan B...


F/. 15/10/2010 10:09



St Etienne et Le Mans : deux très bons salons, des gens adorables. Sinon, j'ai acheté Télé Stars pour réviser mes présentateurs et trices.


On ne sait jamais.