Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

rien ne nous protègera

Publié le 6 Janvier 2012 par F/.

Jeff Nichols, mesdames, messieurs, est un putain de surdoué : à 33 ans, il réalise un film de vieux sage, réponse foudroyante au Melancholia de Von Trier, méditation sombre sur la folie et la fin du monde, cause et conséquence mutuellement contaminantes. Curtis LaForche, ouvrier de l'Idaho, est en proie à des visions cauchemardesques, à des cauchemars hallucinés. Le monde devient fou : sans doute. L'homme perd la raison : pas impossible, d'autant que sa mère, à peu près au même âge, l'a abandonné en son temps sur un parking de supermarché, peu de temps avant qu'on lui diagnostique une schizophrénie paranoïde. Prophète perdu d'un monde en déréliction, en proie aux pires tempêtes, Curtis s'est juré de n'abandonner personne, lui, et veut mettre sa femme et sa fille à l'abri. A l'abri de quoi ? C'est toute la question, et ce n'est pas vraiment essentiel. L'ombre de la mort rôde sans cesse. Des signes sont tracés dans le ciel à grands coups d'éclairs révélateurs, à grands traits d'oiseaux noirs : ils disent la fin, l'arrachement, la rupture de tous les liens : ceux qui vous rattachent au réel, à la vie - l'amour qui ne sauvera plus rien. La fille de Curtis, sourde, muette, passe son temps à la fenêtre. Elle guette l'effondrement, peut-être, la tempête et la panique, dans une Amérique qui n'en finit plus de trembler. Quelque chose doit céder : this is the way the world ends. Curtis se débat, risque tout, essaie de se mettre en position de ne plus rien avoir à perdre. Sa femme, rousse, fragile, ne peut lui opposer qu'un amour horrifié. Lors de la scène finale, tétanisée, elle opine à son endroit. Elle a compris, elle accepte, elle est beaucoup plus forte que nous.

 

images.jpg

Commenter cet article

Frédéric Bihel 11/01/2012 11:03

Je ne sais pas pourquoi, je pense à Nerval et à ses visions en lisant votre billet (pas encore vu le film).

Lene 06/01/2012 21:08

Oh oui, je l'ai vu mercredi et j'ai adoré. Ambiance vraiment particulière, et ce Michael Shannon est impressionnant ! Du coup ça me donne envie de voir Shotgun Stories, du même Jeff Nichols et avec
Michael Shannon également. Vous l'avez vu ?

F/. 07/01/2012 17:47



Non, je n'ai pas vu Shotgun Stories, mais c'est une lacune que je vais réparer très vite, je pense.