Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

tied to the nineties

Publié le 6 Janvier 2011 par F/.

La température extérieure étant remontée au-dessus de -18°C, je peux de nouveau courir et écouter plein de trucs idiots des années 90. Marrant comme certains morceaux vieillissent mal et comment d'autres, qu'on avait plus ou moins négligés, se révèlent tenir la route. Madchester : Charlatans, Inspiral Carpets, Soupdragons : ouch, pas très bon, tout ça. Les premiers Blur, les premiers Pulp, les premiers Oasis : yummy. Et comme par hasard, ces gens-là sont restés. D'un autre côté, je me suis envoyé pour la première fois depuis une quinzaine d'années un morceau des a priori indignes et insignifiants Black Grapes, et, très franchement, je suis bien content d'avoir replongé. Je renvoie ceux qui ne connaissent pas les Black Grapes et leurs joyeux prédécesseurs aux pages wikipedia de Shaun Ryder et du très improbable et destroy Bez, pur rebut déglingué de l'entertainment pysché d'alors, et dont les frasques continuent aujourd'hui de défrayer la chronique : vous verrez qu'on sait encore rigoler en Albion, et se battre dans les pubs.

 

Commenter cet article

Thibaut 27/03/2011 19:40


C'est moi ou il tue ce groupe?


Sylvestre 06/01/2011 23:38


Tu ne parles pas de Supergrass -au pif ? Tout fout le camp.
Et qu'entends-tu par "premiers Pulp" ?

Tant que tu es dans le partage de playlist de footing, je trouve amusant de te communiquer la mienne.
"Gimme Shelter", "Street Fighting Man", "Not Fade Away" (The Rolling Stones)
"Janie Jones", "I Fought The Law" (The Clash)
"1969", "No Fun", "Search And Destroy" (The Stooges)
"Personality Crisis", "Trash" (The New York Dolls)
"You're Gonna Miss Me" (13th Floor Elevator)
"Calling All Destroyers" (T Rex)
"I Had Too Much To Dream Last Night" (The Electric Prunes)
"Magical Colors" (The Jon Spencer Blues Explosion)
"Bop Pills" (The Cramps)
"Pheromone" (Prince)
"Medication" (Primal Scream)
"Nobody But Me" (The Human Beinz)