Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

en toute franchise

Publié le 13 Septembre 2012 par F/.

Il y a bientôt dix ans, Gilles Dumay et moi étions partis sur de bien mauvaises bases. Un déjeuner bizarre, des malentendus pourris, des quiproquos à la pelle - il me tenait, sans doute à raison, pour le parfait prototype du petit con mainstream, et j'étais obnubilé - aveuglé - par son côté provoc/faux méchant. J'ai découvert, au fil des années, l'un des mecs les plus charmants de la petite communauté SF, et l'un des plus honnêtes, surtout. Un éditeur scrupuleux, souvent inspiré (j'en parle d'autant plus librement que je n'ai quasi jamais bossé avec lui), doublé d'un écrivain kamikaze. Comme il est impossible de lui dire ça en face (il regarderait probablement ses pieds en me détestant, et j'en remettrais une couche sur sa probité et sa gentillesse discrète - bon dieu, ce serait gerbant à souhait), je le fais ici, où il ne peut pas se défendre, et je vous renvoie à une récente interview du monsieur, conduite dans son style habituel. Qu'on se le dise : Gilles est sans doute le seul type qui pourrait me donner envie de lire de la SF. Et, non, je ne suis pas un spécialiste de John Gardner, mais La Symphonie des spectres est aussi dans mon top 20, pas très loin, dans la série roman initiatique total, du Mage de John Fowles.

 

© Daylon

Commenter cet article

Gilles Dumay 14/09/2012 16:17

Tu m'as fait peur : j'ai cru que c'était une nécro... Merde c'est Le sixième sens, un auteur dont j'ai refusé le manuscrit (qui ne percera jamais, si ce n'est ma bidoche) m'a tiré une balle dans le
ventre et je m'en suis pas sorti.
T'as pas un bouquin ou un scénar à écrire, p'tit con ?