Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

vous allez rire

Publié le 25 Juin 2013 par F/.

 

Ce livre est hilarant. Non mais vraiment. Ok, ok, il est possible que vous ne connaissez pas McSweeney's : on parle ici de LA maison d'édition hipster-but-in-a-good-way basée à San Francisco et fondée par Dave Eggers, auteur que j'ai interviewé il y a quelques années et auquel je vous une affection toute particulière depuis Une Oeuvre déchirante d'un génie renversant (toute ma jeunesse) et Le Grand Quoi. (Eggers est aussi le scénariste de Max et les Maximonstres et de Away we go, mais il est déjà marié, alors s'il vous plaît, je vous en prie). McSweeney's a publié Vollmann, Chabon, Hornby, Coover et des tas d'autres gens bien. L'équivalent français, c'est Inculte, bien sûr, qui ne cache pas son admiration pour le grand frère yankee et publie d'ailleurs la VF de la revue Believer. Le plus drôle de McSweeney's, que voulez-vous que je vous dise ? Je tiens une flemme cosmique, ce soir, aussi me contenterai-je sans vergogne de copier/coller l'argumentaire du Cherche-Midi. "Vous avez toujous rêvé de savoir : Ce qui se passe dans la tête de Robert Plant pendant les solos de Jimmy Page ? La vérité sur le séjour de Jorge Luis Borges chez les scouts ? Ce qui se passe dans l'atelier d'écriture d'Homer Simpson ? Quels sont les rapports qu'entretient Winnie l'Ourson avec ses collègues de bureau ? Ce qu'on peut faire à Denver, Colorado, quand on est mort ? Ce que révèle Noam Chomsky dans son commentaire audio du Seigneur des anneaux ? Ce que montre un examen détaillé du broyeur d'ordures de l'Étoile de la mort de La Guerre des étoiles ? Quels sont les dix plus mauvais films de tous les temps, selon Ezra Pound ?" Là, normalement, vous répondez oui. Ou vous répondez non, mais vous achetez quand même ce livre, qui vous rendra plus intelligent, vous donnera un teint de jeune fille et permettra à la grande baleine bleue d'échapper à l'extinction d'une façon impossible à résumer ici. Argument massue : l'ouvrage comprend également un article Article d'Ikea ou personnage du Seigneur des anneaux ? qui pourrait bien mettre votre sagacité de geek en défaut. Ma vilenie étant sans limite, et histoire de bien enfoncer le clou, je me permets de recopier un extrait déjà publié par le site du Point - attendu que, selon nos dernières informations, plus personne ne lit ce truc   de nos jours.

 

Jean-Paul Sartre au standard du 18

  par Tyler Smith

(Les mots suivis d’une astérisque sont en français dans le texte)

 

STANDARDISTE

Vous avez joint le 18. Quelle est votre urgence* ?

APPELANT

Monsieur, j’ai besoin d’une ambulance. Je crois que je viens de me sectionner le doigt dans mon mixeur.

STANDARDISTE

(Le son d’une cigarette qu’on allume, puis le bruit de fumée qu’on recrache.)

APPELANT

Vous m’entendez, bon sang ! J’ai besoin d’une ambulance au 2304 Powell Street immédiatement !

STANDARDISTE

Ceci s’intéresse*. Oui, l’embarras de Roquentin… oui… c’est l’indifférence à l’existence de l’ina-nimé. Malgré l’intensité de son désir pour quelque chose d’autre ou quelque chose de différent, il ne peut échapper à l’épouvantable évidence de son engagement dans le monde. Vous savez, le Monde* . Je pense que nous devons considérer…

APPELANT

Mais qu’est-ce que vous racontez, putain ? J’étais juste en train de préparer des margaritas…

STANDARDISTE

Ah oui. Vous pensez*. Ignorance typique de l’homme du commun. C’est peut-être pour ça que vous vous retrouvez avec votre extrémité à moitié digérée dans les entrailles du mixeur. On dirait que vous êtes… comment dirais-je*… un élève de Kant ? Liberté. Je crache.

APPELANT

Je crois que je vais tomber dans les pommes… (Clic.)

 

------

 

STANDARDISTE

Vous avez appelé le 18. Quelle est votre urgence* ?

APPELANTE

Oh mon Dieu ! Oh non ! Je crois que mon mari est en train de mourir. Il se tient la poitrine. Je crois… je crois qu’il fait une crise cardiaque. Monsieur, il devient tout bleu !

STANTARDISTE

(Glousse avec mépris. ) Mort inévitable. Oui. Oui*. Qui retire le sens de la vie. Vous devez savoir que vous ne pouvez pas attendre sa mort. Vous devez savoir*, car le sens n’existe que dans la mesure où il existe un futur dans lequel on peut se projeter, la mort retire…

APPELANTE

C’est le cœur, monsieur. Oh, je vous en prie, aidez-le. Envoyez une ambulance. Herbert, je t’aime ! Monsieur, je vous en supplie ! Je l’aime tant…

STANDARDISTE

Vous avez une seconde ?

APPELANTE

Quoi ?…

STANDARDISTE

Écoutez, madame. Respirez un bon coup. Êtes-vous relâchée* ? Bien. À présent, pensez au cœur comme à une pierre, ou à une petite citrouille. Un cœur ne peut être autre chose qu’un cœur, mais, si un homme vient s’y ajouter, l’homme peut l’utiliser comme une arme. Et maintenant, vous voyez, le cœur est retourné à son état idéal. Vous ne risquez rien. Et qu’allez-vous me parler d’amour ? Vous jouez le rôle du sujet en deuil dans un cas où la subjectivité s’échange entre individus comme une pomme de terre* chaude. Détendez-vous. Voyagez. Rocamadour est agréable à cette saison. Ou La Rochelle.

APPELANTE

Monsieur, j’ai besoin d’aide. Herbert ne bouge plus. Il est tout pour moi… Aidez-nous…

STANDARDISTE

Je vous aide*, madame. Croyez-moi, ça aide. Où en étais-je. Oh, oui*… une anticipation du sens même de la conscience et de la subjectivité. La conscience partagée illusoire tient lieu de rappel aigu de notre incapacité à accomplir l’unité avec l’autre. Donc, nous avons un homme dont le cœur est mort* , noir. C’est tout ce que nous avons. Quelle nausée. (Il glousse.) C’est seule-ment par la nature de votre décision* que cette nouvelle peut être importante pour moi. Puis-je vous demander quelque*…

APPELANTE

Herbert ! (Clic.)

Le plus drôle de McSweeney's, publié aux éditions du Cherche-midi, pour la risible somme de 16€50, à commander (par exemple) ici.

Commenter cet article