Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

we can't rewind we've gone too far

Publié le 2 Février 2012 par F/.

Le 11 février de 22h à minuit, je serai l'invité de l'émission Mauvais Genres sur France Culture en compagnie du très informé Jean-Baptiste Thoret et de l'incomparable mais non moins ami Pacôme Thiellement qui, j'en profite pour le signaler, ne possède pas encore de page wikipedia attitrée, alors que bon, hein, tout de même. Bien sûr, la causerie, consacrée en ce qui me concerne à Blue Jay Way, sera très certainement podcastée mais quoi de plus réjouissant, je vous le demande, que d'écouter quelqu'un improviser des réponses à des questions dont il n'aurait jamais lui-même soupçonné l'existence ? OK, ne dites rien. Bon, d'autre part, le 18 février à 21h et toujours sur France Culture (station émérite dont on trouvera les fréquences ici) : (re)diffusion de  Nous étions jeunes dans l'été immobile, une pièce radiophonique de votre serviteur dont le texte a été repris en son temps dans le tome 5 de la revue Fiction.

 

http://rvrenard.files.wordpress.com/2011/05/200811042031-old_radio_1.jpg

 


 

A part ça, hier, j'ai dîné avec Mathieu Gaborit et Stéphane Marsan dans la brasserie où nous avions coutume de "brainstormer" (les guillemets ont leur importance) lors des premières heures de Mnémos, circa 1997. Cela ne nous a pas rajeunis, d'autant que l'établissement en question avait pas mal changé, mais bon : #DeathToNostalgie. L'objet de ce summit meeting, puisque vous voulez tout savoir, était de discuter de la reprise en grand format chez Bragelonne de Confessions d'un automate mangeur d'opium. Stéphane a suggéré une couverture en cuivre, Mathieu des jets de vapeur et moi, un mini-automate qui tournerait les pages à la demande, après quoi nous avons parlé de filles et du monde qui va mal. Peut-être qu'au fond, nous avons moins changé que la brasserie.

 


 

A part ça, aujourd'hui, j'étais à la médiathèque des Mureaux pour rencontrer des classes, sous la houlette de bibliothécaires absolument cool & drôles & gentilles. La classe de 1ere L du lycée Francois Villon accueillie l'après-midi m'a redonné brièvement foi en l'avenir et en la race humaine, ce qui n'est pas rien. Il faut dire aussi que le professeur avait lu Kathleen et était fan de Dostoïevski. I'll be back, ai-je marmonné en prenant la fuite par -5° C et vents contraires. Ce n'était pas une promesse en l'air.

Commenter cet article

PERROT 06/02/2012 16:05

Merci pour votre intervention. Ce jour là aux Mureaux j'aurais bien aimé discuter avec vous de ce petit texte sur l'esthétique du lâcher prise...mais ce RDV était pour les élèves, enfin mes élèves
du LEP des Mureaux...je ne connaissais pas vos livres, ni votre nom avant d'être contactée par la Médiathèque. J'ai laissé de côté mes livres de philosophie pour vous lire un peu...Merci d'être
venu jusqu'à nous.

F/. 10/02/2012 19:05



Merci pour votre accueil !