Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

wilcox 3 : un extrait

Publié le 25 Novembre 2010 par F/.

Dès que sonnaient sept heures, les sœurs Wilcox quittaient l’hôtel pour s’enfoncer dans le labyrinthe tremblant de la ville. Partout, la brume allongeait ses doigts graciles. Telles des lames d’argent, les flèches des églises étincelaient, et les cheminées crachaient leurs haleines de nuit vers une nuit plus noire encore.

Le murmure de Venise...

Il y avait les cris des enfants, les marchands d’élixir, les ivrognes déclamant et les cloches secrètes - il y avait les frôlements et les masques, l’ombre légère des gondoles, les fragments de lune ocre bercés par les rides de l’onde…

Dans les eaux troubles du Grand Canal, les palais décrépits miraient leurs flancs lépreux, gravures de fantômes égarées en d’antiques souvenirs.

Peu avant l’aube, chaque fois, les deux sœurs retrouvaient la duchesse et Wilfred, langue pâteuse, engourdis de sommeil. Devant les cafés de la Riva degli Schiavoni, fébrilement, ils s’entretenaient à voix basse, tâchant de dénicher dans leurs errances respectives – le jour, la nuit – une raison d’espérer, de s’exhorter à l’espoir. Toujours, hélas ! une rage tenace les étreignait et ils se taisaient pour finir, emplis d’une tristesse incommensurable.

Von Erstein était mort, et sa magie ne lui avait été d’aucun secours ; son nom s’ajoutait à une liste dont la seule existence ressemblait à un blasphème. Ses funérailles, disait-on, avaient été célébrées dans la plus stricte intimité. Amber et sa sœur n’avaient pu y assister. Peut-être était-ce mieux ainsi.

Browning, de son côté, s’était entretenu avec Ginevra pour décider avec elle des dispositions les plus urgentes. La gouvernante allait partir à Rome quelques jours afin de discuter avec son fils. Une enquête pour homicide volontaire, par ailleurs, avait été ouverte.

Et puis il y avait Holmes. Holmes, le grand disparu, l’énigme fuyante, la question sans réponse. Un temps, Browning avait évoqué la possibilité de mettre aussi la police sur sa piste. L’idée avait vite été abandonnée. Personne, à bien y réfléchir, ne souhaitait réellement que des inspecteurs ne commencent à s’intéresser aux dérangeantes (« plutôt dérangées, s’amusait Amber, plus sombre que jamais) et mystérieuses sœurs Wilcox.

 

http://image-photos.linternaute.com/image_photo/550/autres-monuments-venise-italie-1324713671-1128329.jpg

Commenter cet article

Sylvestre 25/11/2010 14:38


Yummy !