Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

with a little help from my friends

Publié le 20 Septembre 2010 par F/.

L'écrivain éprouve, de temps à autre, un violent besoin d'amour. Dans le meilleur cas, l'éditeur compatissant lui affirme que ses livres se vendent. Pas autant qu'avant, bien sûr - c'est la crise, tu comprends, et il y a vraiment beaucoup de titres - mais quand même. Hélas, trois fois hélas ! Quand l'ego souffre, les chiffres ne sont rien. Dressé face à l'océan démonté, l'écrivain hume le vent du large, pressentant le fumet de l'inévitable désaveu. Qu'un lecteur critique son oeuvre et le fragile muret par lui-même édifié volera, il ne sait bien, en éclats. Une solution existe ; elle passe par facebook. Interceptez le document assassin et mettez-le en lien sur votre page. Fendez-vous, en guise d'accompagnement, d'un commentaire laconique prouvant votre courage et votre humilité : "eh bien non, figurez-vous, tout le monde n'aime pas ce que je fais." Voilà, c'est dit. Silence ébahi. Les messages de soutien, en toute logique, ne devraient pas tarder à affluer ; le pauvre gus qui aura cru judicieux de dénigrer votre oeuvre se fera refaire le portrait en deux temps trois mouvements : il sera taxé d'aigreur, d'incompétence, d'un mélange des deux qualités rehaussé d'une pincée de mauvaise foi consternante (ou de racisme, ou de misogynie, si vous avez de la chance). Fourches et torches seront rapidement brandies. On vous rassurera. On vous tapera sur l'épaule. On vous indiquera des pages plus clémentes et des tueurs croates bon marché. Expédition punitive, qui en est ? Un pâle sourire aux lèvres, vous tenterez de minimiser la gravité de la situation : "ne vous énervez pas les copains, ce n'est pas si important. Et puis, vous savez, si on y réfléchit bien : ce type a peut-être un peu raison." Protestations farouches des friends, irrités par votre passivité coupable. Keu-wah ? Ce connard décérébré ? Vous vous retirerez sur la pointe des pieds, auréolé d'une aura de génie inconscient, atrocement doué pour le martyre. Les autres continueront à s'exciter sans vous. Des commentaires anonymes seront postés sur le site ennemi ; un hackage sauvage sera peut-être perpétré. Vous ne serez déjà plus là. Vous aurez raison. Une oeuvre vous attend. De nouveaux amis. 

 

http://www.webcarnews.com/ressources/articles_dir/article_id4159/lunettes-noires-homme-audi-copie.jpg

Commenter cet article

Pat 21/09/2010 10:53


Je le trouve assez naze, ton dernier bouquin.


F/. 21/09/2010 10:57



Oui mais toi tu es un vrai ami.



Marcel Trucmuche 20/09/2010 22:14


Un beau sujet de roman en tous les cas !