Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

sous

Publié le 30 Avril 2009 par F/.

De: Mme Dobrina Garvanska
Centre Hospitalier et Universitaire 
de Yopougon Abidjan,
Cote d'Ivoire.

De : Mr. Fabrice Colin
Grand Paris,
République Française
 

Remerciements au nom de Dieu tout puissant,

Tout d'abord, je sollicite votre indulgence pour solliciter votre aide concernant le contenu de mon e-mail, même si je suis mal à l'aise à discuter par le biais de cette manière, à cause de beaucoup de mails non sollicités sur Internet actuellement, mais je n'ai pas d'autre moyen de le faire dès maintenant, car la situation de ma santé se détériore.

Je comprends, Dobrina. Détends-toi. On est entre amis. Que me vaut le plaisir ?

Je vous salue au nom de notre Dieu, nous devons adorer notre Dieu de tout notre cœur parce que nous sommes destinés à rester sous la protection de son onction, l'obéissance à ses commandements est le but de la vie, qui l'honore sera gardé sous sa main de bénédiction.

Oui, euh, je ne sais pas trop. Amen ?

INTRODUCTION: Je suis Mme - Dobrina Garvanska originaire de Slovenskárepublika. J'etais à Mr Alexander Garvanska un richissisme homme d'affaire qui operait dans les domaines de café cacao dans la capitale abidjanaise (republique de cote d'ivoire) durant 27 ans, mon époux a été emportant par un arret cardiaque il y'a deux ans de cela cet a dire en 2007.

Putain, la tuile.

Nous avons vecu pendant 40 années ensemble  avec un seul enfant, comme fils unique, qui lui aussi a trouvé la mort dans un horrible accident de voiture l'année dernière, 2008, c'est pourquoi après le décès de mon mari, j'ai décidé de ne pas me remarier ou avoir un autre  enfant en dehors de ma maison, matrimoniale.

C'est vraiment pas de bol. Moi j'ai une gastrite chronique et pas mal de taf en retard mais je me rends compte maintenant que ce n'est rien en comparaison. J'ai presque honte, en fait.

Quant mon défunt mari était vivant il avait déposé la somme de ($ 4.200 000 USD) Quatre millions deux cent milles dollars américain dans une Banque ici a Abidjan actuellement, cet argent est toujours est toujours au sein de cet établissement Bancaire.

Mm.

Récemment, mon docteur m'a dit que je ne vais pas vivre plus de trois mois à cause d'un cancer à l'œsophage très avancé. Ce qui me dérange plus c'est  que le cancer dont je suis atteinte est l'angoisse au sujet de la récupération et du re-investissement des biens de mon défunt  époux.

Ouais, je comprends. Moi ce qui me dérangerait le plus si j'étais à ta place, ce serait sans doute le cancer lui-même, mais je suis quelqu'un d'assez égocentré.

Après avoir su mon état de santé j'ai décidé de donner ces fonds à une organisation de charité ou une personne qui l'utilisera de la manière que je vais indiquer ci-dessous. Je veux une organisation ou une personne qui croit en dieu qui emploiera ces fonds pour aider les orphelinats, les enfants démunis, les  œuvres humanitaires, etc.

Ah, alors là je suis désolé, mais je ne crois pas en Dieu. La personne qui t'a commnuniqué mon adresse ta dû te faire une petite blague.

J'ai pris cette décision à cause décès de mon fils unique qui devrais bénéficier de cet argent et comme je ne  veux pas que les efforts de mon mari soient dilapidés.Je ne veux pas une que cet argent soit employé dans un chemin diabolique. C'est pourquoi je prends cette décision. Je n'ai pas peur de la mort par conséquent, je sais où je vais. Je sais que je vais être dans le cœur de Dieu et avec Dieu tout est possible.

C'est super pour toi (le truc de Dieu). Concernant le chemin diabolique, je ne peux pas t'aider, je ne crois pas au Diable non plus. Ce que je ne comprends pas en revanche, c'est ce que tu attends de moi exactement. L'argent est à la banque, tu le prends, tu le verses à ton organisation de charité, et fin de l'histoire, non ? Tu ne devrais pas te compliquer la vie comme ça.

Dès que je recevrai  votre réponse je vous donnerai les informations pour rendre cette donation effective! Je vous  enverrai également une lettre
d'autorisation qui vous fondera en tant que bénéficiaire actuel de ces  fonds.

Mais bon sang, Dobrina, je n'en veux pas, de ton argent ! J'arrive déjà pas à gérer le mien, c'est pas pour m'emmerder avec quatre millions de dollars. 

En retardant votre réponse vous m'obligerez à contacter une autre personne de confiance en ce même but. Veuillez m'assurer que vous agirez en respectant les consignes que j'ai énumérées ci-dessus.

Je ne t'assure de rien du tout. Tu n'as qu'à contacter le Pape ou Bernard Tapie - des gens qui croient en quelque chose et qui ont un peu de temps libre. Je t'embrasse néanmoins. 

Soyez béni Votre sœur.

Merci bien.

Mme Dobrina Garvanska.

F/.
commentaires

mais si

Publié le 30 Avril 2009 par F/.

Hooray : reçu ce matin, envoyés par la très bienveillante Linda Moorcock, les contrats de notre fameux projet Elric franco-américain, au grand Mike et à moi.
Le temps pour chacun de liquider les importants travaux en cours, et les choses sérieuses vont pouvoir réellement commencer. J'essaierai, autant que possible, de vous tenir régulièrement au courant.
commentaires

le grand mike

Publié le 28 Avril 2009 par F/.

This is old age, mon ami. Enjoy every moment while you can ! We did, I'm happy to say. As I said to someone recently, if I'm paying the price for a misspent life, I'll take two.

commentaires

joie

Publié le 28 Avril 2009 par F/.

Un ami écrivain américain, bien connu des amateurs de la collection Lot 49, se lance avec bonté dans la traduction de La Malédiction d'Old Haven
J'espère pouvoir en révéler plus bientôt.
 
commentaires

ecce homo

Publié le 28 Avril 2009 par F/.

Lu hier dans le train une bonne moitié du Lièvre de Patagonie de Claude Lanzmann, témoignage étrangement passionnant grâce (et non malgré) le puissant narcisssime de son auteur qui, ayant tout connu, et surtout tout le monde, devient, à l'instar d'un personnage de fiction auquel on demande absuivement et plus souvent qu'à son tour d'incarner des enjeux ou de se faire la colonne vertébrale d'un monde, le témoin idéal de six réelles décennies d'Histoire - décennies dont ses tourments intérieurs ne font par ailleurs que rehausser l'éclat.

 
commentaires

tête de radio

Publié le 27 Avril 2009 par F/.

Ai commencé l'écriture de Big Fan après un an de rétention mentale : et comme un signe, je suis à Oxford dans cinq jours.

commentaires

... des dragons

Publié le 22 Avril 2009 par F/.

"Où trouve-t-il le temps pour écrire autant ?" est l'une des questions qui revient le plus souvent à mon propos alors précisément que je me considère, et ça ne s'arrange pas, comme un incurable flemmard tout juste capable de se mettre au boulot lorsque le mot deadline commence à s'épeler m.e.n.a.c.e. et que l'ensemble des tentatives de diversion et de contournement a été officiellement et intégralement épuisé.
Je me lève parfois à sept heures pour écrire. Je me lève parfois à six heures pour écrire. Je travaille (surtout) en vacances. Je travaille (notamment) le week-end. L'écriture n'est jamais une souffrance : c'est se mettre au boulot qui en est une mais soyons sérieux : elle ne dure que quelques secondes et je pourrais être consultant marketing. Ecrire pour la jeunesse ne consiste qu'à retranscrire la série de films qui tournent en boucle dans ma tête depuis l'âge de mes cinq ans. Ecrire pour les adultes ne consiste qu'à réfléchir cinq minutes aux moyens dérisoire de penser la mort.
Tout ça pour dire que je vais bientôt, très bientôt m'y remettre.

http://heroicfantasy.fr/images/Brom/Elric.jpg 
commentaires

en chantier - mendelson 2

Publié le 21 Avril 2009 par F/.

Le Mont Charleston est un haut sommet, non ?

Le plus haut des Spring Mountains. Pas loin de 12 000 pieds d'altitude. A cette époque, il était en grande partie enneigé. Il y avait une petite route de montagne qui grimpait assez haut, avec un endroit pour s'arrêter. Walter savait qu'une bombe allait exploser ce matin-là, vers 8h30. C'était Easy, la plus grosse de toutes : 31 kT. Moyennant finance, il avait accepté de monter les trois jeunes gens. Il leur avait recommandé de prendre des lunettes de soleil et il avait emmené des couvertures et un thermos de café. L'explosion a eu lieu à l'heure prévue. De là où il se trouvait, Donald devait forcément la voir, lui aussi. Comme d'habitude, il y a eu un flash lumineux très intense, et le champignon est monté dans les airs. L'onde de choc a été ressentie jusqu'à Las Vegas. Ça aussi, c'était habituel. Une fois que le spectacle a été terminé, les trois jeunes se sont retournés. Walter avait disparu. Il avait quitté la route et était parti à pied vers la montagne. Ils se sont lancés à ses trousses, et il l'ont vu s'effondrer un peu plus loin, sur une plaque de neige.

commentaires

la disparition

Publié le 20 Avril 2009 par F/.

Un roman sur une famille juive, et la mémoire qui s'efface : c'est toute l'ironie de la Saga Mendelson, le problème des mondes enfouis, le temps comme poussière, comme pluie de cendres, comme poudre magique.
J'essaie de savoir qui était le rabbin de la congrégation Beth Hamedrash Hagadol dans les années 40, je remue ciel et terre à New York - surtout le ciel - j'écris à d'autres rabbins, des spécialistes locaux mais rien, alors, évidemment, des réponses restent en attente mais en attendant, et pour quelques heures au moins, la synagogue a disparu.


commentaires

the last crash

Publié le 19 Avril 2009 par F/.

http://seandodson.files.wordpress.com/2007/06/photo_ballard.jpg
commentaires
1 2 > >>