Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

no country for old men

Publié le 30 Octobre 2008 par F/.

http://images.cafepress.com/product/233464169v_350x350_Front.jpg
commentaires

big fan

Publié le 29 Octobre 2008 par F/.

Qui se souvient des Family Cat ? Personne sans doute, à part peut-être David C. et Laurent Q., et encore.
C'était l'époque où Polly Jean n'hésitait pas à venir donner le coup de main :



Il existait autrefois, dans le NME, une rubrique "que sont-ils devenus" où l'on constatait que certaines de nos idoles de jeunesse était désormais pompistes, vendeurs de kebab ou pères de famille nombreuse dans le Dorset. Mon copain Nicolas L., patron de label émérite qui s'est occupé d'un nombre incalculable de groupes anglais plus ou moins connus au cours des quinze dernières années, me l'a récemment confirmé : on peut avoir fait danser 200 000 chevelus en 1993 et crever la dalle aujourd'hui. Doux Jésus. C'est comme si on me disait que Nicole Kidman va parfois aux toilettes : je le sais, mais je refuse d'y penser. A part ça, un site est consacré aux groupes oubliés du début des années 90 ; que celui qui n'a jamais lu les Inrocks n&b en version bimestrielle me jette la premier CD. 



Je n'y avais jamais vraiment pensé, mais les vaches qui se regroupent près des clôtures électriques en temps d'orage prennent le risque d'un trépas furtif et pyrotechnique.



Nous en reparlerons plus en détails mais sachez-le dès maintenant : le mercredi 17 décembre à la Dame de Canton (port de la gare dans le 13e arrondissement de Paris - une péniche, donc) se tiendra dès 19h une soirée gratuite avec musique et lectures.
Mathias Enard sera là, et Claro, et Céline Minard, et Arno Bertina, et bien d'autres gens super, pour lire des extraits de textes en cours et à venir sur fond de musique top classe. Votre serviteur, rasé de frais, se fendra même d'un extrait de Big Fan, un roman sur radiohead à paraître l'année prochaine aux éditions Inculte.
Vous viendrez, bien sûr, car vous êtes super vous aussi, qu'il y aura à boire et que c'est la crise (ma bonne dame).
commentaires

everything is wrong

Publié le 28 Octobre 2008 par F/.

L'économie s'effondre, Guillaume Depardieu est mort, Maxime Chattam sort un nouveau bouquin et Johnny Hallyday annonce qu'il n'arrêtera finalement qu'un an.
Pack up your things, all you good people : the end is near.

commentaires

end of the world (1)

Publié le 24 Octobre 2008 par F/.


—Qu’est-ce que nous avons fait de mal ? me demande Rainer tandis que nous entrons dans le grand Museum d’Histoire Naturelle. Qu’est-ce que l’Occident a fait de mal ?
—Rien.
—Rien ?
—Ne rien faire, c’est laisser la place au démon.
—Je croyais que ne rien faire était cool. Ce n’est pas ce que prétendait Lao Tseu ?
—Le combat n’a que peu à voir avec la querelle. Le problème, c’est que vous n’avez jamais su « ne rien faire », comme tu dis, autrement que de façon stupide et coupable.
Il accuse le coup.
—Viens.
La salle des animaux empaillés est tout ce qui intéresse Mei. C’est pour elle que nous sommes ici. Je lui montre un squelette de stégosaure.
—Tu vois ce que je te disais ? La Mongolie, c’est le pays des dinosaures. Rainer se tient en retrait.
—Qu’est-ce que tu lui racontes ?
—Les Occidentaux vont s’éteindre, eux aussi. Ils sont beaucoup trop lents.
commentaires

we love science-fiction

Publié le 23 Octobre 2008 par F/.


commentaires

nowhere is somewhere

Publié le 23 Octobre 2008 par F/.

Après quelques petits couacs techniques, Le Maître des Dragons est désormais "proprement" disponible à la vente sur  amazon.
Pour info, je serai aux Utopiales de Nantes dans dix jours pour signer ce livre et d'autres, et je parlerai même dans le micro, vendredi 30 ("écrire de la SF pour les ados") et samedi 1er ("les jeux MMPORG, comment s'y retrouver, comment s'y perdre"). Cette dernière table ronde, où je deviserai gaiement avec mes copains Johan Heliot et Christophe Lambert, risque d'être assez croquignolesque, dans la mesure où je n'ai jamais touché à un de ces trucs de toute mon existence (comme la plupart des écrivivains qui essaient de sortir plus d'un bouquin tous les dix ans).
Oh, et il y aura aussi cet album, fraîchement sorti :

http://www.actusf.com/spip/IMG/jpg/Nowhere_Island.jpg

commentaires

psychostimulant

Publié le 22 Octobre 2008 par F/.

http://cfs9.tistory.com/original/26/tistory/2008/07/19/12/00/488158cf10aec

Walter White est atteint d'un cancer des poumons phase terminale ; a priori, il ne lui reste plus que quelques mois à vivre. Ancien chimiste d'exception, désormais professeur dans un banal lycée d'Albuquerque, Walt s'efforce d'abord de dissimuler la vérité à sa femme (enceinte), à son fils (handicapé) et à son beau-frère (agent de la DEA) avant, pourrait-on dire, de cracher le morceau.
Pour subvenir aux besoins de sa famille puis, et surtout, pour financer un traitement à la finalité plus qu'hypothétique, il décide, à l'insu des siens, de monter un laboratoire de méthamphétamine et s'associe à un petit dealer flippé censé l'aider à commercialiser ses produits.
Il y a du Weeds dans Breaking Bad, et du Six Feet Under parfois, mais la série développe aussi un ton bien à elle, étrangement peu humoristique, riche d'une lenteur tranquille et quasi dénué de pathos. Le suspense, pour parler le langage des producteurs démédulés made in France accrochés à leur McKee, réside évidemment dans le développement de la maladie de ce brave Walter (mourra, mourra pas, mourra quand ?) et, ce faisant, nous renvoie à notre condition de voyeurs. En s'arrachant à sa condition de sursitaire, le personnage principal se dérobe à notre regard et affirme sa volonté de survie (la drogue, le sexe, l'amour et la colère) comme principe moteur et exclusif : en bon professeur, il nous donne la leçon.
Neuf épisodes devaient être tournés pour la première saison ; la grève des scénaristes a ramené ce chiffre à sept. Fort heureusement, une deuxième fournée est lancée pour début 2009.
commentaires

ball-hill

Publié le 22 Octobre 2008 par F/.

In the early 1970s, the Austrian artist Edwin Lipburger built a house in the shape of a ball. Provoked by a series of complaints from the Austrian Authorities (due to missing building licences), he declared "Kugelmugel" ("Ball-hill") an independent state. This was the beginning of an endless lawsuit between Lipburger and the Austrian State, resulting in a six-week jail sentence for Lipburger.

commentaires

BasfFR extracts

Publié le 21 Octobre 2008 par F/.

<Su> Dites, j'ai un gros problème... je crois que je n'arrive pas à apprécier les rapports sexuels :(
<Su> J'ai peur de faire partie de ces personnes qui n'aiment pas le sex !
<JD> T'inquiète pas Su, ça arrive à pas mal de femmes, c'est juste pas le bon mec.
<Su> Je suis un homme...
<JD> Ah oui en effet, gros problème :/

Ben: omg ooshop est planté je vais mourir de faim

<Starbuck> J'aimerais bien te détourer et te couper/coller depuis "ton_bureau.psd" vers "mon_lit.psd"
<Starbuck> Et ensuite, fusionner les calques... =)
<LadyStardust> désolé, ce calque est verrouillé

<hbd> Titi... Ca fait longtemps que j'essaye de te le dire, mais j'y arrivais pas, ca y est je prends mon courage à deux mains.
<hbd> Titi je t'aime
<TiteTiti> Okii
<TiteTiti> On a des devoir pour demain?

<PeQu> hé
<Do-nuts> quoi ?
<PeQu> teur

Razgriz97one: Je crois que ma mère a commencé à se poser des questions sur mes activités extra-scolaires quand elle m'a vu ouvrir une bière avec un briquet...

<Lynal> alors ma chérie, ça fait quoi de coucher avec un pro ^^
<Julie> j'sais pas j'ai jamais essayé
<Lynal> aw :/

Eric: va te moucher ! c'est pas en reniflant que tu va draguer des filles !
Eddy: ouais enfin c'est pas en me mouchant non plus -_-'

Ced : je crois que mes chances avec elle sont tellement mince que si on gravait des processeurs a cette epaisseur on atteindrait les 12 ghz

Jiheme : c'est quoi une vie sociale ?
Nissa Hunter : Ce que tu fais pendant un reboot

Amélie : Hey t'as pas Home Sweet Alabama?
L i s a . : Inverse les deux premiers mots et je pourrais sûrement te trouver ça
Amélie : T'as hey pas Home Sweet Alabama ?

Terminator: Ingrid Bétancourt n'a pas été enlevée, elle a perdu au Jumanji...

Julien: t'es qu'une merde
Julien: ah merde dsl jme suis trompé de fenetre
Julien: ...
Julien: non en fait toi aussi t'es une merde

kentin dit: bon ta réfléchi mnt?
kentin dit: tu fai tjrs la tète?
kentin dit: répon sinon jte blok et kom sa cé fini
Cécile dit: Je suis partagée entre plusieurs choix qui s'offrent à moi. Soit je répond, et tu crois que j'ai l'intention de t'adresser de nouveau la parole alors que ce serait juste pour te dire que c'est le contraire. Soit, je ne répond pas, et là, crédule que tu es, tu crois que:
Cécile dit: 1- Je ne suis pas devant mon pc --> Grossière erreur, je suis une geek, je ne quitte le pc que pour aller pisser et éventuellement pour dormir.
Cécile dit: 2- Je fais effectivement la tête, comme tu le dis si bien, et d'une manière très mature. --> Or, tu vas de ce fait me flooder et te répandre en excuses minables et vaines.
Cécile dit: 3- Que je suis trop timide pour te répondre et que j'ai envie de te revoir un jour. --> FAUX! Si je pouvais donner des noms aux mobs, ils s'appelleraient tous Quentin, pour avoir le plaisir de te tuer des centaines et des centaines de fois.
Cécile dit: Au vu de toutes ces options et de ce qu'elles engendrent, et sachant pertinemment que tu n'as compris aucune de ces phrases, on va faire clair:
Cécile dit: Je ne t'aime pas et tu n'es qu'un pauvre con.
Cécile dit: Bonne journée. :)


(merci à David)
commentaires

auto-slave

Publié le 19 Octobre 2008 par F/.

J'ai suivi hier soir, non sans un certain effarement, les derniers développements de ce qu'il convient d'appeler, histoire de lui donner un peu d'importance, « l'affaire » Transhumain vs. Cafard Cosmique.

Décidément, quelque chose me gêne dans le concept même de forum et de modérateurs. Tel que je vois les choses, un espace de parole est ouvert, à l'intérieur duquel déambulent des shérifs dument accrédités, munis du pouvoir colossal d'éditer ou de supprimer un message, voire d'avertir ou de bannir un membre, ne fût-ce que collectivement. Si j'étais en train de m'engueuler avec quelqu'un, voire de l'insulter ou même de raconter n'importe quelle connerie, je trouverais ahurissant qu'une tierce personne, quelle qu'elle soit, sorte brusquement de l'ombre et nous demande de quitter les lieux en agitant benoîtement ses clés. Pas à trente-six ans. Pas après quinze ans de scolarité. Certes, on pourra m'opposer une foule d'arguments valides, me rétorquer que la liberté des uns, bla, bla, m'expliquer que mon analogie ne tient pas la route, que, quand même, il faut bien quelqu'un pour mettre un peu d'ordre dans l'agora, que les comptes personnels peuvent et doivent se régler en MP et que ce n'est pas bien d'insulter les gens, oh non, il n'empêche : tout ce cirque manque cruellement de liberté, d'humour et de chaos. Soudain désenglué d'une candeur probablement génétique, je me rappelle avec effroi que chaque message que je m'apprête à poster est systématiquement soumis au jugement d'un modérateur (rien que ce terme...) et que son apparition sur le forum ne témoigne, au fond, que de sa conformité aux canons d'une instance, aussi légitime et intelligente soit-elle. Je crois que j'aime trop le bordel, l'injustice, le mauvais esprit et les claquements de porte pour m'infliger ça plus longtemps.

http://www.ac-versailles.fr/etabliss/clg-camus-bois-colombes/site%20ecole2004/p9ecoliers%20et%20enseignants/classe%20d%27ecole.jpg

J'ai beaucoup d'affection pour Olivier Noël, aka le Transhumain. Je ne suis pas toujours d'accord avec lui, heureusement, mais j'adore décider par moi-même. Si un fil de discussion m'emmerde, je l'abandonne. Par ailleurs, j'apprécie plutôt le site du Cafard Cosmique (dont je ne partage à peu près jamais les enthousiasmes, mais tout réside dans ce « à peu près », justement, et j'ai toujours trouvé ce décalage très riche d'enseignements) et un certain nombre de ses membres ont toute mon admiration. Mais je crois que je vais réfléchir un peu plus à tout ce qu'implique cet incident, et traîner un peu moins sur les forums désormais.

commentaires
1 2 3 > >>