Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

c'était donc ça

Publié le 28 Janvier 2010 par F/.

commentaires

non, vous ne faites rien le 19 février

Publié le 28 Janvier 2010 par F/.

Partir au ski ? Conventionnel. Aller au ciné ? Déplacé. Regarder La Ferme célébrités ? Trop punk. Faire l'amour ? Peut attendre.
Le 19 février au soir, vous serez à Atout Livre, Paris 12, pour assister à la rencontre / lectures BIG FAN orchestrée par Claro himself en personne directement.
Il y aura des rires, des larmes, du vin, des livres, des guitares, des surprises, des filles, des amuse-bouche, des cigarettes, des gens importants, des gens plus importants encore.
Nous en reparlerons. J'ai tous les noms.

http://4.bp.blogspot.com/_pcipcC5wN8A/Ryzsb43O_iI/AAAAAAAAAwo/FUq0fvscvLU/s400/Weird%2BFishes%2B2.jpg

commentaires

fauchés pour la St Valentin ?

Publié le 25 Janvier 2010 par F/.

Envoyez votre meuf sur Neptune.
commentaires

les hasards de la guerre

Publié le 22 Janvier 2010 par F/.

Superbe entretien fleuve (merci Dave pour le tuyau) avec Didier Guiserix, co-fondateur de Casus Belli pour lequel j'ai travaillé, eh bien, dix ans en tout, dont un an en tant que salarié, avec cantine d'entreprise et tout. Je ne vais certainement pas pleurer sur ma jeunesse perdue. Mon passage chez Casus a été une expérience merveilleuse et fondatrice, voilà. Le pied à l'étrier, pour de bon. Des rencontres. Des nuits blanches. Et puis Multisim, Mnemos, mon premier roman critiqué dans les pages mêmes du journal par Roland C. Wagner himself.
Amis rôlistes d'hier ou d'aujourd'hui, prenez vingt minutes pour lire ça, vous allez sans doute chialer. Tenez, on parle de moi et de David en avant-dernière page ; tout ça laisse quand même un puissant et très insistant parfum de nostalgie.

http://www.ffjdr.org/img/reves/aidesDeJeu/Technique/Conseils/Meneur.jpg
A signaler : ce passage intéressant, qui rejoint en partie mon sentiment sur la communauté SF, et toutes les communautés en général - l'existence d'un âge d'or & l'inéluctabilité de la chute :
"Et puis c’est, comme on disait tout à l’heure, c’est le stress entre plein de
tendances, de castes de joueurs, de gens qui deviennent vraiment agressifs,
c’est la fin de l’Âge d’Or, quoi, parce que… c’est des joueurs qui se battent
entre eux, qui nous insultent parce qu’on continue à parler de Donjons &
Dragons, qui nous insultent parce qu’on parle de Vampire, enfin bon, les
gens deviennent beaucoup plus caractériels, beaucoup plus sectaires, c’est
des dérives dans ce sens-là, quoi, dans le sens « chapelles ». Il y avait
toujours eu des chapelles, mais elles pesaient pas trop sur l’immense
majorité des joueurs, mais cette fois la communauté des joueurs devenait
fractionnée. Donc ça devenait beaucoup plus un travail où… il fallait
toujours courir, toujours essayer de rabibocher les extrêmes, de convaincre
les gens que ce qu’on leur dit les intéresse… Et puis des gens qui ne sont
plus pionniers, qui deviennent consommateurs…
"
commentaires

nuggets et haut-de-forme

Publié le 21 Janvier 2010 par F/.

Un rendez-vous d'abord : demain chez Atout Livre, soirée consacrée à David Vann, auteur de l'excellent (je suis en train de le lire) Sukkwan Island chez Gallmeister. Une fois n'est pas coutume, je me contenterai pour l'occasion de recopier le message que m'adresse Oliver, son éditeur : "Je n'aime pas faire de pub pour les livres que je publie, mais tu ne pourras pas ne pas adorer Sukkwan Island et David est un auteur dont tu pourras dire à tes petits-enfants, dans 40 ans : "Putain, mes p'tits gars, j'vous jure. j'ai rencontré ce type : c'était son premier roman, et ça déchirait grave à l'époque, et il était pas connu du tout ; c'était bien avant ce qu'on appelait alors le prix Nobel, vous avez pas connu ça, mais c'était du temps où les gens lisaient des livres en papier… Ça paraît dingue, je sais… C'était avant le 3e Empire, on avait encore le droit de vote en France."
Je ne connais pas David Vann. Je passerai demain soir.



Mes projets pour les mois à venir changent tout le temps. En jeunesse, le 3e tome de la Saga Mendelson est en relecture, le 2e tome des Etranges Soeurs Wilcox ne devrait pas tarder à suivre - je le termine ces jours-ci. Extrait du jour ? Extrait du jour :

"Hector Warenmore avait passé près de quarante ans au service de la comtesse de Rasmussen : quarante années de tribulations insensées et de voyages baroques dont il ne regrettait pour ainsi dire rien. Il avait contemplé les pyramides du Caire et les fjords du Grand Nord, arpenté les ruelles de Prague et les avenues romaines, suivi la Guerre de Sécession à bord d’un ballon percé et conseillé à Jules Vernes un Cognac frelaté – dans l’intimité, il se plaisait même à affirmer qu’il avait mené « une vie un peu trop bien remplie » ou, certain soir que la comtesse, volage de nature et compatissante, lui laissait les clés de son bar privé, qu’il « en avait vu plus qu’un honnête homme n’aurait dû en voir. » Ce qui se dressait cependant à présent à une centaine de pieds de son cab, en cette heure noire et tragique, ce qui se dressait littéralement au-dessus de la 5e avenue de sa chère ville natale ressemblait si peu à ce qu’il avait pu fuir ou louer ou oublier tout au long de son existence soi-disant tempétueuse qu’il eut soudain l’impression de n’avoir jamais été qu’un nouveau-né inoffensif et pleurnichard protégé du vrai monde par une sorte de mur en plomb. Autrement dit, essaya-t-il de songer en insérant fébrilement deux nouvelles balles argentés dans son pistolet à crosse brillante, il était temps d’affronter la réalité."

Le projet Albin Michel previously known as Vertigo Tower, pour lequel nous n'avons toujours pas de vrai titre, pourrait être repoussé à début 2011 pour de bêtes raisons de calendrier.
Du coup, septembre pourrait voir la parution d'un autre livre qui me tient particulièrement à coeur, chez Flammarion - un vieux projet polymorphe et vraiment étrange auquel je crois beaucoup et que l'on pourrait résumer comme un croisement romanesque pour ados entre Strip-tease et Incroyable mais vrai.

Après
, la suite de La Fin du monde, a été terminé en décembre mais je n'en suis tellement pas content (et je pense que mon éditrice, même si elle est incomparablement gentille, est à peu près de mon avis) que je le laisse de côté pour l'instant. Bon, il sortira, hein. Mais peut-être pas tout de suite. Et peut-être sous une autre forme. Etc.

En adulte, j'ai un projet, un gros projet, un énorme projet, chez un éditeur que j'adore (créé il y a peu, et qui marche très fort, et pour lequel je n'ai jamais écrit - j'arrête là pour les indices), dans un genre que je n'ai jamais exploré encore et dont je vous parlerai en détails, site dédié à l'appui, lorsque le bouquin sera signé i.e., normalement, en février ou en mars.



Vu sur une boîte de nuggets poulet (oui, j'avais trois enfants à la maison ce soir) : treize nuggets environ.
Ce monde est magique.



Question du jour : s'il nous prenait brusquement l'envie de passer par les armes tous les forumeurs employant à l'envi l'expression "pardon aux familles, toussa", devrions-nous ensuite nous excuser auprès des familles ?



Vu hier, en avant-première, le Sherlock Holmes de Guy Ritchie. Très divertissant.

http://www.wired.com/images_blogs/underwire/2009/05/sherlock_holmes_downey1.jpg

Je me surprends parfois à penser que mon plaisir, en pareilles circonstances, est un tantinet augmenté par la certitude que d'autres personnes de ma connaissance vont immanquablement détester. Je me ferais bien soigner pour ça mais le temps me manque - voir plus haut.
commentaires

aujourd'hui, la vie est nulle

Publié le 18 Janvier 2010 par F/.

Heureusement, c'est normal.
commentaires

annonce toujours

Publié le 14 Janvier 2010 par F/.

Brian Evenson (et Johanna) et Claro (et Marion) à la maison hier soir : 1k500 de viande rouge mystérieusement disparus.


Clap your hands, say yeah : Thomas Day, Serge Lehman et Fabrice Colin sont en tournée dans le sud à partir d'aujourd'hui pour trois rencontres autour de la série de bande-dessinées La Brigade chimérique (l'Atalante) et de l'anthologie Retour sur l'horizon (Denoël "Lunes d'encre").

Le jeudi 14 janvier à la librairie Omerveilles à Grenoble (5 rue Bayard, à partir de 16h00, pour tout renseignement cliquez ici)

Le vendredi 15 janvier à la librairie Sauramps à Montpellier à 16h30 (pour tout renseignement cliquez ici)

Le samedi 16 janvier, à la librairie de Provence à Aix-en-Provence (pour tout renseignement cliquez ici).

commentaires

horizon bouché

Publié le 9 Janvier 2010 par F/.

Epate tes amis : plus de 350 pages de discussion en deux mois 1/2 sur la définition et la légitimité de la SF hébergées par un site de genre bien connu. Mon copain Serge Lehman essaie d'y développer une théorie ; c'est une tâche aussi harassante que gentiment suicidaire. Si on était taquin, et simplificateur, on pourrait dire que certains de ses contempteurs, aussi brillants et/ou calés soient-ils, ne semblent pas réaliser que c'est précisément le style de leur discussion, entre réglement de compte récurrent et agressivité pathologique, qui condamne le genre à une irrémédiable ghettoisation.
A un moment donné, quelqu'un demande pourquoi les auteurs de l'anthologie Retour sur l'horizon, dirigée par le Serge L. pré-cité, ne participent pas à la discussion. Euh, parce qu'ils ont autre chose à foutre ?

commentaires

k.o. par contra

Publié le 9 Janvier 2010 par F/.

Chouette, chouette soirée hier soir chez Atout livre. M'en reste un léger mal de crâne, quelques éclaircissements concernant la préface du Magicien d'Oz ( à paraître bientôt au Cherche-midi, nous en reparlerons) et un certain nombre d'anecdotes métaphysico-sexuelles de haute tenue que le Haut-Comissaire responsable de mes fonctions cognitives a effacé d'un Ctrl A / barre d'espace / Ctrl S rageur. Pour le reste, tout est facile avec les Evenson. Par exemple, en prévision d'un certain dîner à venir, je demande à Brian s'il mange de tout. Réponse : "Oh, yeah. Including insects. And blood.
- What about human flesh ?
- Human flesh is fine.
(Il se tourne vers sa femme).
- Joanna ?
- Human flesh. Absolutely."
Bientôt, très bientôt, il y aura une soirée Big Fan à Atout livre. En attendant, vous pouvez commencer à aider Bill Madlock.



D'ici quelques jours, Les Fidèles, tome 3 de la Saga Mendelson, sera prêt pour relecture. Volontaires needed, as usual.
G@rp : à moins que tu ne te manifestes pour me dire que ça n'intéresse pas, je te compte dans le groupe.



Contra, le second album de Vampire weekend est une petite chose fraîche, joyeuse et sans prétention : dix ritournelles anachroniques parfaites pour ce genre de semaine polaire.
commentaires

Brian Evenson ? Big fan !

Publié le 8 Janvier 2010 par F/.

Ces jours-ci sort Big Fan, dont l'ami Claro, avec le sens de l'amitié qu'on lui connaît, parle déjà sur son blog. Si vous êtes tétraplégique et qu'un ami est d'accord pour taper sur les touches à votre place, vous pouvez commander le livre ici. Dans le cas contraire, et si vous aimez les gens, si vous aimez le monde réel, vous pouvez l'acheter dans une vraie librairie.
A tous ceux qui m'ont envoyé des mails, ces derniers temps : si vous n'avez rien reçu, c'est que je n'ai plus d'exemplaires en stock,et qu'il m'a fallu faire des choix. Je crains qu'il ne vous faille attendre, désormais, ou débourser de l'argent, ou vous adonner au vol à l'étalage si vos allégations concernant votre prétendue pauvreté (un argument récurrent, parmi les demandes reçues) sont effectivement avérées. Merci en tous cas de vous être manifesté. Je ne mérite pas des copains comme vous. Surtout toi, là-bas, dans le fond. Bon, assez chialé. Donc, petit topo sur la bête :

Septembre 2007 : né trente ans plus tôt entre la sortie de Star Wars et du God save the queen des Sex Pistols, Bill Madlock vit à Oxford avec sa mère et son iguane domestique. En apparence, son existence n’est pas simple. Il accuse quatre-vingt-dix livres en trop, les filles le fuient, les garçons l’évitent et tous les chiens du quartier semblent lui vouer une haine personnelle. Mais le Gros Bill, amateur éclairé de jeux de rôle et de rock indie vintage, détient un secret essentiel : il est le seul à comprendre le véritable sens des paroles de Radiohead.

http://www.yannlegendre.com/www.yannlegendre.com/news_files/big_coverd2.png

Juillet 2008 : derrière les hauts murs de la prison de Grendon, Bill Madlock entame la rédaction d’un roman qui décrira les raisons qui l’ont conduit à tirer sur un spectateur, un mois auparavant, lors du dernier concert de Radiohead à Victoria Park. Un roman qui, accessoirement, révélera aux hommes la date précise de la fin du monde. Big Fan est un roman composé de trois parties qui s’entremêlent : l’enfance du Gros Bill à Oxford, entre un père absent, une mère surprotectrice et des petites amies éphémères, l’histoire du groupe Radiohead, et l’explication de la « conspiration quantique » contre laquelle les membres de Radiohead (et aujourd’hui, Bill) ont vainement tenté de nous mettre en garde.



A part ça. A part ça. Un truc super important. Ce soir, il y a Brian Evenson à Atout Livre.
Brian. L'un des écrivains américains les plus librement déjantés et foutrement talentueux du moment. En chair et en os. Avec sa barbe, hopefully. Et son dernier roman : Père des mensonges, en avant-première exclusive, à paraître chez Lot 49 de vous-savez-qui.
Une tuerie que ce bouquin, dans tous les sens du terme. J'en lirai un extrait, d'ailleurs. Claro sera là, et la traductrice. Et plein d'autres guest-stars. Brian est un gars extraordinaire. D'une gentillesse sidérante. Par exemple, en ce moment, il traduit La Malédiction d'Old Haven en anglais. Au lieu d'écrire un autre des ses fabuleux bouquins. Merde, ça y est : je culpabilise.
Sans déconner. Venez beaucoup. Venez plus. Jérôme D., mon fantasticule libraire préféré que j'ai, a promis du vin rouge de mauvaise qualité et des chips pleines d'acides gras monosaturés. Comment manquer ça ? Comment manquer Brian Evenson ? Vous ne pouvez pas. Vous allez venir. Vous allez acheter son livre, et le lire en trois heures. Et ce livre va vous hanter longtemps. Père des mensonges ? Fini la messe pour vous.
Vous allez vous rendre compte qu'il n'y a pas que Bret Easton Ellis dans la vie. Vous allez vous rendre compte que Chuck Palahniuk est une petite créature innocente.
Et c'est moi qui dit ça, putain.
La prochaine fois, je vous parlerai des albums de Midlake, Yeasayer, Beach House et Vampire Weekend. Mais en attendant : 19h30, Atout Livre, ce soir, venez, ou on risque de ne plus être copains du tout.

http://farm4.static.flickr.com/3416/3506523206_e1ce9b7a41.jpg
commentaires
1 2 > >>