Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

we ought to see the wizard

Publié le 27 Mai 2010 par F/.

Je compte parmi les premiers lecteurs au monde de CosmoZ, le nouveau roman de Claro à paraître chez Actes Sud en août. Reconnaissons-le : il est toujours un poil risqué de lire un bouquin qui vous a été expressément dédié ; heureusement, ça m'arrive assez peu. Heureusement aussi, et après seulement 100 pages, CosmoZ s'annonce comme la plus belle chose, à mon avis, que la littérature française nous ait offerte depuis des temps immémoriaux. Pour être tout à fait clair : je ne me souviens pas avoir lu un bouquin aussi magnifique depuis - depuis quand, en fait ? Il y a du Pynchon là-dedans, évidemment, et du Gass si l'on veut, et du Rushdie, du Verhaeghen, du Seth, tous ces hauts esprits que l'auteur a ingérés et recrachés pour nous depuis des lustres, mais il y aussi et surtout du Claro, c'est-à-dire de la vie, c'est-à-dire du sexe, c'est-à-dire de l'horreur - une prose flamboyante, gargantuesque et pourtant miraculeusement alerte, toujours au service d'une histoire du siècle passé, et trépassé, et très clairement exp(l)osé dans des flashs d'une infinie brillance. Ladies and gentlement, nous laissons le Kansas loin derrière. Et je vous préviens tout de suite : je n'ai pas fini, pas fini du tout, de vous parler de cette merveille - en vérité, j'ai à peine commencé.

 

http://portail.123.fr/bis/DA91/wp-content/uploads/tornade_010.jpg

commentaires

scoops

Publié le 26 Mai 2010 par F/.

Johnny Hallyday serait légèrement dépendant à l'alcool. J'avoue que j'ai du mal à y croire.

 
C'est marrant : j'avais fini par oublier totalement l'existence de ce film. J'ai vécu plusieurs années, autrement dit, dans un monde où l'histoire dans laquelle Johnny n'existe pas... n'existait pas elle-même. Y a pas à dire, ça fout les jetons.

Jamais en retard d'une fine galéjade, Eric Besson déplore à présent qu'il n'y ait pas un seul joueur maghrébin dans l'équipe de France (pas un mot, en revanche, sur l'absence d'handicapés mentaux dans l'équipe gouvernementale ; de ce côté là, la parité semble amplement respectée). On ne sait pas trop comment prendre ça autrement qu'avec une corde à linge, et en se bouchant le nez.
Il est des hommes dont l'esprit pue quel que soit le sens du vent.

Un chouette teaser pour le très, très attendu Inception, signé DiCaprio lui-même : "Il (Nolan) a écrit tout le scénario, et cela avait du sens pour lui. Mais c’était incompréhensible pour la plupart des membres de l’équipe. Même lors du tournage. On a dû enquêter pour découvrir de quoi parlait le film !"
Et pour mémoire :

commentaires

vampires et sardines

Publié le 25 Mai 2010 par F/.

http://storage.canalblog.com/68/36/430892/53360441.jpg

L'Ombre de Dracula, tome 2 des Etranges Soeurs Wilcox, est sorti aujourd'hui même. Vous pouvez découvrir ici le premier chapitre (qui, en vérité, n'ouvre pas le premier roman, mais succède au prologue). Une info : la série comptera 4 tomes. Le prochain, qui se passe en grande partie à Venise, paraîtra en janvier 2011. Un grand merci en passant à toutes les lectrices et à tous les lecteurs de St Malo qui sont venus découvrir la série, avec une mention spéciale à Erispoe, lequel s'en foutait, mais m'a apporté des sardines, lui - ce qui a passablement ensoleillé ma journée.

A part ça, la cérémonie du GPI était super : il y a même un copain qui est venu chercher son prix lui-même. Bien sûr, il a payé son billet, hein, faut pas déconner non plus mais enfin, un morceau de carton, ça se mérite, soyons sérieux, il ne suffit pas de pondre un texte. A part ça again : le dimanche, soirée monumentale au Saint-Placide de Saint-Servan sur mer avec une bonne partie de l'équipe Gallimard jeunesse : Timothée de F., François et Claire Place, la légendaire Sandrine D. et le très cool Jean-Philippe A-V, que le fait d'être mon éditeur n'empêche que de justesse d'être un type sensass. (Erik L'homme était excusé). J'ai appris un tas de trucs : sur Isaac Newton, les pastèques, les Chinois, les chauffeurs de taxi, le chocolat, le rouge à ongles et le lancer de serviette. Qu'un mec aussi talentueux que F. P., pour ne pas le nommer, puisse aussi être l'homme le plus drôle et le plus gentil que je connaisse, tient du scandale métaphysique total. Après ça, ma femme et moi (enfin, surtout elle) avons perdu un peu de sous au casino, ce qui est toujours très classe en période de crise internationale et le lendemain, j'ai reçu plus de sardines encore. Je me rends bien compte que tout ceci est dramatiquement dépourvu d'intérêt - je suis en train de vous raconter ma vie alors qu'on nous annonce le décès du batteur de Slipknot et que le système libéral agonise bruyamment - mais que voulez-vous ? La chaleure orageuse me rend hagard, stupide, presque souriant. Vous pourrez me demander des éclaircissements ou exiger la fermeture de ce blog aux Imaginales d'Epinal, où je me tiendrai sagement du vendredi au dimanche. Venez nombreux ! Il pleuvra partout sauf dans nos coeurs.


Ah oui : et merci à tous ceux qui se sont manifestés en public ou en privé pour relire La Vie extraordinaire... Les malheureux élus seront prévenus jeudi par mail et recevront le texte du même coup.

commentaires

black is beautiful

Publié le 21 Mai 2010 par F/.

Evidemment, on ne peut jamais être sûr à 100%, et il faut voir sur la durée, et résistera-t-elle à la pression, et finira-t-elle comme Lauren Hill, etc., etc. Mais pour l'instant, là, maintenant, tout de suite, on a envie de croire et de clamer que la très féline Janelle Monae, adoubée par Prince et OutKast, comparée à Michael Jackson et dont le petit orteil, écrit assez justement un commentateur, possède plus de talent que Lady Gaga ne saura jamais en rêver, est bien la plus belle chose arrivée à la black music, et à la pop en général, depuis un sacré paquet d'années. Le premier album ? Il s'appelle The Archandroid, et les critiques à formules en frétillent : "An extravagant 70-minute album involving more imagination, conceptual detail, and stylistic turnabouts than most gatefold prog rock epics", par exemple, ou encore : "much of the music here is very unlike anything that's been tried on an R&B or pop album in decades, if at all" voire : "[Janelle is] a kaleidoscopic prodigy whose raw talent is only matched by her near-psychotic ambition". Ouais d'accord, objecteront les esprits chagrins, mais, euh, par exemple, comment elle danse ? Comme ça :

 

commentaires

lecteurs d'été

Publié le 21 Mai 2010 par F/.

Que les bêta lecteurs de la Saga Mendelson 3 et des Etranges Soeurs Wilcox 2 conservent leur calme et gardent leur machette pour une vraie bonne occasion saignante : ils ne vont pas tarder à recevoir leur exemplaire. Personnellement, je n'ai toujours pas vu les miens alors, hein, bon. Et puisqu'on parle de ça : il va me falloir du monde, à nouveau, pour La Vie extraordinaire des gens ordinaires, à paraître chez Flammarion. Le boulot ne devrait pas être follement éreintant, dans la mesure où il s'agit principalement d'un recueil d'histoires. Terminés, les problèmes de dates, de cohérence, les arbres généalogiques baroques et les divulgations d'informations différées. Le premier jet sera terminé en fin de semaine prochaine. Avis aux amateurs.

commentaires

plus et moins que zéro

Publié le 18 Mai 2010 par F/.

Exaltation, félicité, vin chilien : c'est le grand Jean-François Martin qui se chargera de la couverture de La Vie extraordinaire des gens ordinaires, chez Flammarion. Il paraît même qu'il a aimé le livre.

 


 

Jeu de piste minuscule : "I very recently fucked up in quite a major, life altering way. I've been tearing myself to pieces every night. I don't sleep, I don't eat and I can't look in a mirror, let alone into others eyes. I found this song last night. I sobbed until I was too exhausted to continue. These lyrics mean more to me right now than anything else. They may have given me a reason to keep going. They give me hope to get through this. I'd personally like to thank the band. I won't forget this."

 


 

Etonnants Voyageurs : avec mes copains François Place et Timothée de Fombelle (entre autres), je serai à St Malo samedi, dimanche et lundi, un stylo à la main, mais peut-être pas en short.

 


 

Sur la table, Peter venait d’écarter les doigts. Me fixait-il ? Difficile d'être sûr avec ces putain de lunettes.

— J’ai l’impression que tu sais quelque chose.

— Faux.

Il s’est penché vers moi. Son haleine empestait l’alcool.

— Personnellement, c’est quand ça paraît faux que je commence à y croire. Alors je te le demande une dernière fois, mon pote, et le fait qu'elle vienne de fêter ses 23 ans ne devrait pas te dispenser d'être sincère : as-tu couché avec ma belle-mère ?

 

http://www.efficient.ws/wp-content/uploads/2009/12/Dayton-beautiful-pool.jpg

commentaires

good is bad

Publié le 16 Mai 2010 par F/.

Les deux premières saisons étaient vraiment très bonnes, et plaçaient facilement Breaking Bad dans le peloton de tête des séries les plus récentes. Aujourd'hui, fini de rire : le bébé de Vince Gilligan fait seul la course en tête, la faute à une troisième saison en cours (il reste 5 épisodes) absolument magistrale. Scénario au cordeau, économie de moyens redoutable, distribution toujours aussi éblouissante : c'est ce qu'on appelle un état de grâce (je tenterai d'y revenir dans quelques semaines si je trouve les mots justes). A contrario, la 6e saison de Desperate housewives confirme la dégringolade entamée depuis la grève des scénaristes des 2007. Tout se passe, en fait, comme si les scénaristes en question n'étaient jamais réapparus. Boursouflure réac en pilote automatique, la création de Marc Cherry est une ode républicaine au conformisme le plus servile, dans laquelle les écolos sont des terroristes et le sexe une malédiction.

http://seriestv.blog.lemonde.fr/files/2009/04/6a00d8341c630a53ef01127942f2db28a4-800wi.1239822173.jpg 

commentaires

jump

Publié le 14 Mai 2010 par F/.

Le tome 3 de la Saga Mendelson et le tome 2 des Etranges Soeurs Wilcox sont arrivés ces jours-ci à la maison. Sortie d'ici vraiment pas longtemps, donc.


Un grand jour aussi parce que : je viens de recevoir aujourd'hui par la poste le contrat d'un roman à paraître l'année prochaine aux éditions Sonatine. Un thriller, pour l'instant titré Cut. Ceux - curieux, libraires, lecteurs - qui connaissent un peu Sonatine (co-dirigée par le grand Arnaud Hofmarcher, lequel préside également, au côté de Claro, aux destinées de Lot 49), ceux qui ont lu Les Visages, Seul le silence ou Au-delà du mal doivent comprendre à quel point je suis heureux et fier d'ouvrir plus ou moins le bal dans la catégorie "auteurs français", et se faire une juste idée de la pression qui pèse sur mes frèles épaules (je renvoie les autres à cette interview de présentation). Mais pour tout dire, la pression n'est jamais mon ennemie, cela fait des mois que je réfléchis à Cut, que je noircis des pages à mes heures perdues et il est plus que temps, si vous voulez mon avis, de descendre dans l'arêne et de faire couler le sang. Evoquer le contenu du roman serait, à ce stade, un peu prématuré. Néanmoins : 

http://www.abry.biz/wp-content/uploads/2008/01/golden-gate-bridge-suicide.jpg

commentaires

dérives et des rêves

Publié le 14 Mai 2010 par F/.

Cette nuit, j'ai rêvé de Pierre. Il annonçait son retour. Nous étions plusieurs à l'attendre, téléphone portable en main, et je trouvais qu'il exagérait un peu, qu'il jouait un peu sa diva, car les informations qu'il nous avait communiquées étaient pour le moins parcellaires, pour ne pas dire contradictoires. Nous (je ne sais même pas qui est "nous") nous trouvions dans un endroit assez semblable à Bergame, une placette écrasée de soleil, et l'effervescence était palpable, les gens étaient plutôt joyeux, l'été s'annonçait bien. J'étais résolu à engueuler Pierre, néanmoins : on ne part pas ainsi sans donner de nouvelles. On ne revient pas la bouche en fleur comme si de rien n'était après plus de six mois d'absence. Et puis, à mesure que l'arrivée de Pierre se confirmait, que la rumeur se répandait, j'ai compris que je serais incapable de lui faire le moindre reproche. Une sorte d'angoisse m'a étreint. J'étais jaloux de quelque chose, et je savais que ce sentiment n'avait pas lieu d'être. Je me suis réveillé. Seigneur - je suis dramatiquement incapable d'intégrer le concept même de mort.


De la lumière naît la lumière. Un album emporte tout, actuellement, passe en boucle à la maison, éraillé, criblés de balles sèches, telle la roulotte d'un obscur Docteur-Miracle, de sorte que des crotales sortent des failles, ici et là, de sorte que l'horizon se trouble de cactus et de mers exsangues : a sufi and a killer, du bien-nommé Gonjasufi.

 

http://www.random-noise.org/wp-content/uploads/2010/03/Gonjasufi.jpg

commentaires

tweet of the day

Publié le 11 Mai 2010 par F/.

(A propos du bug momentané) : "Suddenly, I have no followers. I feel like John McCain."

commentaires
1 2 > >>