Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

wild et beau

Publié le 28 Octobre 2009 par F/.

Pris, sauvagement, les places pour le concert des Wild Beasts - 17 € avant qu'ils ne deviennent énormes, car ils le deviendront, aucun doute là-dessus. Mais je vois que votre front se plisse : visiblement, oui, je vous ai déjà dit tout le bien que je pensais du quartet de Kendal.
Ok, imaginez : nous sommes en 2006, il pleut, vous travaillez pour un magazine musical anglais anciennement respectable, vous passez vos journées à vous envoyer du Kaiser Chiefs ou du Razorlight-like en doses à peine sub-létales, à sélectionner des putains de singles of the week of the day of the hour, à réfléchir à des tournures de phrase qui vous permettrait de faire passer Leona Lewis pour une artiste "prometteuse" sans vous couvrir de ridicule jusqu'à l'asphyxie lorsque quelqu'un, quelque part, vous présente Hayden Thorpe et ses sbires : une rythmique de diable indie, un falsetto à faire jaillir Klaus Nomi de son cercueil, des paroles du genre "Slap the face of Aristotle" et une fauve injonction à profiter de la vie avant de devenir un, hum, fantôme. Parvenu à ce stade, soit vous éclatez de rire et vous oubliez tout, soit vous tombez amoureux et vous ouvrez la fenêtre. Je ne travaillais pas au NME en 2006 mais je suis tombé amoureux quand même :

 
Il y a quelques semaines, trois ans plus tard, donc, paraît All the King's men, nouveau single issu du second album : la palette sonore et musicale des Wild Beasts s'enrichit jusqu'au vertige. Déjà, on mesure l'incroyable chemin parcouru, les coups de machette frappés dans l'ombre, la moiteur dangereuse et sucrée de la jungle, les trésors que recèlent, enfin, mêlées comme des lianes, les timbres et feulements des sieurs Thorpe et Little - l'hystérie domptée par la grâce.
Two dancers
: peut-être bien l'album de l'année.

 
Commenter cet article

Erik 28/10/2009 23:25


Antony plutôt que Nomi, non ? Inventifs en diable, les fauves.
Mais l'album de l'année, tu sais très bien que c'est Embryonic.Enfin, ressaisis-toi, mon garçon.
Ou tu vas finir chroniqueur aux Inrocks.

------
On s'est bien marrés à St-Etienne, c'était cool :-)