Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

jambes fluettes et mémoire courte

Publié le 9 Mai 2014 par F/.

jambes fluettes et mémoire courte

Très joli film que ce Philomena, vraiment. Quelques minuscules redondances, à mon avis, mais ce vieux renard de Stephen Frears évite avec son élégance coutumière les pièges que ce sujet brûlant (une vieille femme cherche son fils, qui lui a été enlevé très jeune par les Sœurs du couvent de Rosecrea - un journaliste sur le retour décide de l'aider dans une quête qu'il devine vaine) lui tendait. Je n'ai pas trop compris ce truc de charge contre l'Eglise, pour ma part, attendu qu'il s'agit d'une histoire authentique. Si raconter ce qui s'est vraiment passé constitue une attaque frontale, les gars, il faudrait peut-être songer à changer de réalité.

A part ça (et je dis ça comme s'il s'agissait d'un truc parfaitement banal, alors qu'il s'agit objectivement de l'une des meilleures nouvelles de l'année littéraire en cours), un nouveau Tom Robbins sort dans un mois aux éditions Gallmeister. Paru aux USA en 1990, Jambes fluettes, etc. est le cinquième roman du natif de Blowing Rock, et l'un de ses plus délirants, en admettant qu'une telle notion ait un sens. Si quelqu'un vous explique de quoi parle ce livre, il ment forcément, férocement. Lire Tom Robbins, si vous ne l'avez jamais fait, c'est comme découvrir au détour du sentier de la guerre que la joie est soluble dans l'intelligence : on est dégoûté d'avoir perdu toutes ces années mais on est heureux pour le reste de sa vie. "Cuillère à Dessert et Chaussette Sale se demandaient alors comment Boîte de Haricots pouvait savoir tant de choses sur les samouraïs" : voilà le genre de trucs qu'écrit Tom Robbins au milieu d'un roman sur la politique, la religion, et le fait que le sens de la vie réside en partie dans l'existence de bouquins se permettant encore et toujours de poser la même question débile. Thomas Pynchon + Hunter Thompson dans le même shaker, avec un zébu, des seringues et des orchidées rares : si vous ne connaissez pas, je vous envie salement.

Commenter cet article

Léa Touch Book 03/07/2015 21:48

Les éditions Gallmeister ! Un bijou pour les amoureux de la littérature américaine : j'ai de la chance car je n'ai pas encore lu celui-ci, je le note ^^ Pour cet été je conseille fortement Lucy in the sky de la même maison :D