Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

de la bombe, baby

Publié le 25 Mai 2012 par F/.

Quand soudain : le prix des collégiens de Cholet, deux cent cinquante élèves, un député-maire au taquet, un discours de remise, un chèque géant comme dans les jeux télévisés, des questions, un concours de nouvelles, des dédicaces, des photos, beaucoup de photos et surtout, surtout : deux bibliothécaires d'une gentillesse et d'une finesse exceptionnelles (Eloïse et Christine pour ne pas les nommer) et un petit groupe de retraitées assises au premier rang, qui ont élu les meilleures nouvelles des collégiens. Le roman primé, précisons-le, c'est La Fin du monde. Je me dis "ahem." Je me dis "bon, d'accord". Je descends de mon perchoir, ces dames commencent à m'entourer, elles me parlent de mon livre, c'est bien, me disent-elles, ça change (les autres romans, excusez du peu, étaient signés E. Fontenaille, M.-A. Murail et A.-L. Bondoux) et puis c'est intense, et puis c'est intéressant, que des jeunes aient choisi ce genre de roman - non, vraiment, on est contentes que vous ayez gagné. "Moi aussi", parviens-je à articuler. On me tend des choses à signer. Une dame a 97 ans - l'âge de ma grand-mère quand, bref (ça, évidemment, je m'abstiens de le lui dire), et c'est la plus vieille lectrice que je me connaisse (ça non plus, je ne le lui dis pas - j'aurais dû, évidemment). Une autre dame approche : 96 ans. "Ah, persiflé-je, vous êtes une petite jeune." Elle sourit. "C'est mon mari, le petit jeune : il a 94 ans." Je lui dis que c'est bien, qu'il ne faut pas se gêner pour les prendre au berceau, on est en 2012 après tout et la fin du monde, on l'attend toujours. Les dames rigolent, je rigole aussi, elles commencent à partir, dommage : j'étais en train de tomber amoureux. Merci, merci, merci à elles, et aux lecteurs de Cholet : si on m'avait dit qu'écrire des trucs sur l'apocalypse nucléaire me permettrait de courtiser une femme née au coeur d'une guerre mondiale qu'aucune explosion atomique ne viendrait jamais solder, j'y aurai réfléchi à deux fois, et ce n'est pas le genre de la maison.

 


 

Ce soir, les Parisiens et assimilés qui ne sont pas à St Malo viendront dès 18h30 à la librairie Charybde, 129 rue de Charenton dans le 12e, pour boire des coups, profiter de l'été, et m'entendre bafouiller deux-trois trucs sur mes romans préférés - huit parmi les cent cinquante contre lesquels je n'échangerais certes pas une soirée avec Marion Cotillard.

 

http://www.alliancegeostrategique.org/images/explosion_atomique.jpg

Commenter cet article

Antoine 29/05/2012 15:45

Bonjour,
Je suis allé vous écouter à Charybde vendredi dernier. C'était rondement mené, on vous sentait à la fois préparé et à l'aise, ce qui a rendu votre intervention très agréable pour quelqu'un qui
comme moi était atterri là par curiosité.

J'aurai eu une question à vous poser si seulement je ne l'avais pas eu ce matin devant mon bol de céréales. Je n'ai lu de vous que la Brigade Chimérique dont j'ai adoré l'histoire : si vous aviez
pu ajouter une BD/roman graphique à votre liste, lequel aurait-ce été ? Corollaire : maintenant que votre dernier roman est sorti, quels sont vos projets d'écritures à venir, et plus
particulièrement avez-vous d'autres projets "graphiques" dans vos tiroirs ?

F/. 31/05/2012 07:23



Bonjour,


J'avais déjà parlé du Wilson de Clowes en ces pages je crois, quoi qu'en termes succincts. Je ne suis hélas pas un grand spécialiste du sujet. Clowes et Ware ont laissé une trace
profonde, en tout cas.


Un autre projet : oui, une adaptation d'un roman - il est prématuré de vous dire lequel et chez qui cela sortira mais je suis tout excité.


Amicalement,