Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

je préférerais ne pas

Publié le 5 Décembre 2014 par F/.

je préférerais ne pas

La plupart des raisons d'écrire sont mauvaises : on ne devrait jamais se lancer dans cette douteuse aventure que par nécessité. Des écrivains qui auraient été bien inspirés de ne pas commencer, de ne surtout pas tenter de confirmer, on en connaît, on ne connaît même à peu près que ça, tant il est vrai qu'on est toujours le gros nul superfétatoire de quelqu'un. Avec Les 30 écrivains qui n'ont jamais donné suite (Le Contrepoint, illustrations parfois hilarantes de Simon Roussin), Stéphane Legrand braque le projecteur sur des personnages autrement singuliers : ceux qui, par choix, par fatalité, par hasard ou par impossibilité de faire autrement, en sont restés à un livre unique ou - ce qui revient en gros au même -, à la démultiplication frénétique du même livre. Alain Fournier, John Kennedy Toole, Romain Gary..., quelques noms viennent bien sûr immédiatement à l'esprit, mais c'est surtout quand il s'amuse avec la proposition première, c'est à dire à peu près tout le temps, que Stéphane Legrand excelle. Dieu, Christine Angot, Hitler, Marc Lévy, Salinger : tous ces créateurs plus ou moins bien partis se sont rendu célèbres parce qu'ils n'ont jamais su, pu, ou voulu dépasser l'élan initial. Faut-il les plaindre, les remercier, espérer qu'il existe un monde parallèle ou prier pour que ce ne soit pas le cas ? L’ambiguïté permanente du questionnement fait tout le sel de cet ouvrage tour à tour tendre et féroce, érudit et potache, où chacun trouvera matière à ricaner et à apprendre - connaissiez-vous l'indispensable Cezaro Rossetti, par exemple ? Moi pas - sorte de contrepoint (tiens) imaginaire et vengeur au 3000 écrivains incapables de s'arrêter qui, jour après jour après jour après jour, font notre joie et notre malheur.

Commenter cet article