Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

à propos de michael jackson

Publié le 29 Juin 2009 par F/.

S'il fallait mesurer l'influence d'un artiste au nombre des pairs qui se réclament de son oeuvre, celle de Michael Jackson serait largement plus faible que, mettons, celle du Velvet Underground ou de Pavement : à part Justin Timberlake et Mariah Carey - autant dire pas grand-monde -, exceptés quelques rappeurs mytho en quête d'illusoire légitimité, personne ne cite Jackson comme inspiration directe. Pour le dire autrement : quiconque prête allégeance au funk (de Outkast à TV on the radio) évoque volontiers Prince, ou James Brown, ou n'importe qui, mais pas notre ami Jacko. L'autisme de Michael est aussi celui d'une musique tellement renfermée sur elle-même que l'arbre épileptique auquel elle s'apparente, l'arbre hystérique, auto-anthropophage et vidéo-dépendant dont les bruissements ont enchanté, au sens nabokovien du terme, notre jeunesse le temps de quelques pas lunaires, n'a jamais porté le moindre fruit comestible. Etymologiquement, "génie" dérive du latin Genius, dieu qui donne la vie à toutes choses. CQFD ?

***

Le ranch de Neverland : échapper au temps, l'éternelle obsession de Michael, échapper aux adultes, perdre le monde dans sa danse. Il fut un moment question que le chanteur joue dans Hook, une suite à l'histoire de Peter Pan en comédie musicale. Le film s'est fait sans Jacko et Jacko a voulu jouer hors du film, incapable de comprendre que les règles avaient changé, et le synopsis avec : Peter revient chercher les enfants perdus mais cette fois, c'est "tu me touches, je gagne 20 millions de dollars". Bienvenu en Amérique. On peut imaginer (et d'une certaine façon, j'avais effleuré le sujet dans ma nouvelle Une autre fois, Damon) que si Peter Pan s'incarnait aujourd'hui dans notre monde, il serait très vite accusé de pédophilie. Oui, il existe deux façons très différentes de toucher les gens : mais si rien ne sépare votre cerveau gauche de votre cerveau droit, vous risquez fort de choisir la mauvaise. Dans Captain Eo, réalisé par Coppola avec Michael dans le rôle titre, le captaine déclare à la méchante reine extraterrestre qu'il est en mesure de voir la beauté cachée en elle et que la clé pour la voir est une chanson. Le seul extraterrestre, évidemment, c'est Michael himself, l'acteur ET le personnage, un type que nul ne connaît, dénué, à l'instar de son modèle, de toute personnalité et seulement mû par une joie innocente qui le condamne par avance aux pires turpitudes.

***

Personne n'a jamais parlé du père de Peter : une ombre trop dense, trop pesante, trop blessante pour être seulement nommée. Quant à Joseph, le père biologique de Michael (mais pas plus, en vérité) qui déclarait, dans une interview, ne "pouvoir supporter les gays", on se contentera de citer une histoire à son sujet, mais combien éclairante ! One night while Michael was asleep, Joseph climbed into his room through the bedroom window. Wearing a fright mask, he entered the room screaming and shouting. Joseph said he wanted to teach his children not to leave the window open when they went to sleep. For years afterward, Michael suffered nightmares about being kidnapped from his bedroom.

***

Des grilles, maintenant fermées sur un mystère. "Le jour où nous sommes venus à Nerverland, raconte une femme à USA Today, j'ai cru que j'étais morte et que j'étais au paradis".

http://www.brisbanetimes.com.au/ffximage/2008/02/27/470neverland,0.jpg
Just beyond the entrance is the only clue of what lies beyond the gate, a small yellow sign that reads: "Caution: Children at Play."

Commenter cet article

Marc Jabert 05/10/2009 14:56


Merci pour cet article. J'indique un lien qui permet de découvrir la personnalité de Michael Jackson http://www.jackson-miroir.com


Agnès 01/07/2009 21:19

J'avais bien compris. C'était une simple taquinerie.. eu égard à un certain sens de la provocation dont joue parfois ce jeune et brillant auteur dans ses articles. Ça marche à chaque fois.. Tout le monde part au quart de tour. Et hop, un blog pertinent, et vivant..

Gab 01/07/2009 18:55

Je parlais des défenseurs de Michael Jackson.

agnes 01/07/2009 15:49

ouais, c'est le deuxième effet Fabrice, ça..

Gab 01/07/2009 14:25

Vous êtes toujours "à fond" sur ce blog.