Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

retour à Yucca Mountain

Publié le 5 Juillet 2012 par F/.

Un bouquin qui tabasse - comme une vérité peut tuer - en attendant la vague de médiocrité littéraire qui ne va pas manquer de s'abattre sur nous à la rentrée (il faudra guetter les pépites / rassurez-vous, il y en a) ? Je serais vous je me précipiterais sur Yucca Mountain de John d'Agata, publié chez les bien-nommées Zones sensibles. Yucca Mountain, concrètement, c'est ça :

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6a/Yucca_Mountain_crest_south.jpg

 

Soit une presque-montagne située à 140 kilomètres de Las Vegas, une banale colline dans les entrailles de laquelle l'état américain songeait sérieusement, jusqu'à il y a peu, à enfouir plusieurs dizaines de tonnes de déchets radioactifs venues de tout le pays. Convoyer des substances hautement radioactives, les enfouir dans une montagne pas forcément étanche et pas nécessairement à l'abri de tout risque sismique, c'est chaud, si l'on peut dire, c'est potentiellement chaud - je veux dire, sait-on jamais, si un problème survient, quelques personnes peuvent mourir dans d'atroces souffrances. Heureusement, en attendant, on peut toujours brandir quantité d'adverbes. "Normalement", par exemple. Comme dans "normalement, tout devrait bien se passer".

 

http://www.orau.org/ptp/collection/atomictoys/simpsonstruckhr.jpg

 

Et puis n'exagérons rien, ont tempéré des spécialistes, ne voyons pas tout en noir : d'ici dix mille ans, tout danger sera écarté, les déchets seront devenus gentils, ils ne piqueront plus. Enfin, jusqu'à ce que d'autres spécialistes un peu moins corrompus ou niqués de la tête avancent le chiffre de plusieurs millions d'années. Ouais, bon, c'est vraiment important, tout ça ? Avec la décontraction terrible et cool (l'autre nom, sans doute, de l'intelligence journalistique) d'un William T. Vollmann au mieux de sa forme, John d'Agata, parti au départ pour aider sa mère à s'installer à Vegas, nous raconte une histoire typiquement américaine et creuse la terre là où ça fait mal, là où ça brille dans le noir. Ce qui pourrait passer pour une façon marrante et détachée d'énumérer des faits carrément terrifiants s'avère bien vite une redoutable méthode de combat avec la vérité en ligne de mire - un combat où les armes sont des faits et où le rire gêné masque l'horreur. L'Amérique irresponsable, celle qui choisit sciemment de tuer ses enfants, D'Agata ne veut pas la quitter, il veut simplement lui démolir le portrait, et si possible avec des gants de velours. Aux dernières nouvelles, le projet Yucca Mountain a été abandonnée en 2010 par l'administration Obama. D'autres projets sont à l'étude.

 

http://www.zones-sensibles.org/files/img/Y3-2.jpg

Commenter cet article

Folfaerie 06/07/2012 21:47

Grand merci d'avoir présenté ce bouquin, encore un titre que j'aurai probablement manqué. ça a du bon la blogosphère, quand même...

Richard 05/07/2012 18:10

Je prends !
Avec la lecture du Shining, ça va faire un mélange détonnant, non ?

Lola 05/07/2012 16:14

C'est d'actualité: éditorial dans le NY Times d'hier (http://www.nytimes.com/2012/07/05/opinion/remember-yucca-mountain.html?nl=todaysheadlines&emc=edit_th_20120705)

Ubik 05/07/2012 16:06

Merci M. Colin. Je ne connaissais pas et c'est pile poil le type de lecture estivale que je recherche (En plus, le bouquin a l'air classieux).

Riton 05/07/2012 14:32

Tiens j'ai lu récemment une interview d'un géologue qui s'occupait du projet d'enfouissement Yucca Mountain :
http://bldgblog.blogspot.fr/2009/11/million-years-of-isolation-interview.html

Y'a aussi un documentaire très joliment mis en images qui s'interroge sur ce genre de problématiques, "Into Eternity".