Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

revenu

Publié le 26 Avril 2012 par F/.

Rentré de Londres hier soir, avec un peu de retard et pas mal de sacs (sauces au fromage, ce genre). Je ne sens plus mes pieds. Pris beaucoup de photos, que je ne montrerai pas, pour une raison peu importante qui vous sera dévoilée peut-être un jour. Acheté, chez Foyles, un petit bouquin sympa : The Age of absurdity. Sa lecture m'a accompagné pendant tout le séjour. L'auteur y brocarde nos tristes existences de moutons affolés et suggère que, faute de mieux, nous nous en amusions. Comme Kafka, un peu. Ok, then.

 


Londres est envahie de boutiques de merde - des chaînes terrifiantes proliférant telles des métastases le long des grandes artères. Le shopping, explique l'auteur de The Age of absurdity, n'est même plus une quête en soi : son objet véritable est le frisson de la quête. Le serial-shopper est un obsédé sexuel. Toujours excité, jamais heureux, la frustration comme moteur unique. Bref - rien ne vaut une ballade sous la pluie de Kensington, rien ne vaut les Turner de la Tate désertée, la solitude, le silence, les photos et rien ne vaut, bien sûr, l'exaltation d'un dimanche joyeux passé loin du premier tour. Je suis surpris, tout de même : je m'attendais à ce que Marine Le Pen dépasse les 20%. Quelle tocarde. Quand on comprendra que la politique n'est pas affaire de partis mais de philosophie quotidienne et de mode de vie, on aura fait, je pense, un grand pas. C'est pas encore pour tout de suite.

 


 

Dans quelques jours, je serai - au côté notamment de Caryl Ferey - l'un des invités de La Grande Librairie sur France 5. J'en ai marre de devoir bien me fringuer.

 

http://actualitte.com/images/actualites/la_grande_librairie.jpg

Commenter cet article

Didi 18/05/2012 10:49

Vous vous en êtes bien sorti ;-)
Agréable émission je me suis juste demandée pourquoi le décalage de style avec l'invitation de l'écrivain Jean Tulard ...
Bon WE

Gilles G 26/04/2012 12:56

Caryl Ferey, celui qui martyrise les grands-mères (cf Petit éloge de l'excès) ? C'est pas avec de telles fréquentations que tu vas reconquérir le cœur (tendre) de tes commentatrices amazoniennes !