Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
(please follow) the golden path

Llittérature, films, séries, musique, etc.

Sweet english music

Publié le 22 Juin 2012 par F/.

Le concept de concert en appartement, c'est, littéralement, le truc qui peut vous sauver de la Fête de la musique. Bon, il faut juste avoir un peu de bol. En bas (nous sommes dans le 5e arrondissement de Paris), des types massacrent Éteins la lumière d'Axel Bauer, si une telle chose est possible - et croyez-moi, elle l'est. En haut, à l'intérieur, au chaud : Sweet Billy Pilgrim, ladies & gentlemen, soit Tim Elsenburg, échalas-geek à la voix de velours, Jana Carpenter, ci-devant fée vintage (l'expression est ©ma femme), actrice (elle a joué dans un épisode de Dr Who, moi je m'en tape mais il y a des gens parmi vous à qui ça fera de l'effet) et timbre d'ange heureux, et Anthony Bishop,qui chante aussi, et taquine le banjo, ce qui est intéressant, dans la mesure où ma théorie est qu'un morceau contenant du banjo ne peut pas être entièrement mauvais, et que tous les titres de SBP en contiennent. Les Sweet Billy Pilgrim (les fans de Vonnegut auront reconnu l'allusion) viennent de la campagne anglaise - ils sont venus exprès à Paris - ... et c'est à peu près tout ce que je sais d'eux : je les ai découverts par hasard en traînant comme un naze sur Metacritic et il se trouve que leurs albums sont régulièrement encensés par la presse (ouais, encore heureux). Un statut enthousiaste sur FB plus tard, et ne vlatipas qu'une vieille copine de l'époque Points/Seuil me contacte (la vieille copine dirige Points/Seuil maintenant, ou peu s'en faut, en fait, elle n'est pas si vieille, ou alors nous le sommes tous), et me parle de ce showcase privé en me demandant si ça m'intéresse. Ah, ah. Ouais, comment dire, ça nous intéresse légèrement, et mon beau-frère aussi, qui, facéties du hasard, m'envoyait un texto le matin même pour me dire à quel point il kiffait le dernier LP. Bref => musicalement, Sweet Billy, c'est arpèges délicats, gouttes de piano, harmonies vocales à tomber, songwriting de feu, voilà. Disons qu'on navigue quelque part entre Divine Comedy, Elbow et les Wild Beasts, sans jamais frôler l'écueil - c'est du lourd, c'est du bon, et je suis bien content d'avoir oublié l'appareil photo que j'avais préparé exprès à la maison pour vous offrir à la place ce qui devrait rester comme l'un des clichés les plus laids de l'histoire du groupe, avec les compliments de samsung.

 

http://a7.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc6/168519_10150984178695682_324816153_n.jpg

 

Sweet Billy Pilgrim, chers amis, est typiquement le genre de groupe dont on a du mal à saisir pourquoi ses membres ne nagent pas dans des baignoires emplies de billets de 100£ en hurlant leur haine du système fiscal local alors même que, je ne sais pas, tant de combos merdiques non seulement existent mais prospèrent et nous cassent les couilles à coups d'hymnes de stade qui serviront ensuite à vendre des putains de voitures - et ce concert, eh bien, il tuait, tout simplement. Voir jouer des musiciens à deux mètres, les écouter tutoyer le ciel dans un salon et aller taper la discut' après en mangeant des tomates cerises, c'est un privilège qui n'a pas de prix. Merci à eux, donc, merci à Sandra & Julien, nos hôtes et merci à Marie L. sans qui le silence aurait été de mise.

 

 

 

 

Commenter cet article

Drunk Soul 23/06/2012 11:10

Rhhhhaaaa, le petit salopiot. Les concerts en appart, c'est zuper chouette.

Perso, le seul truc qui m'a marqué dans cette fête de la musique 2012, ce sont les dizaines de vans de CRS collés les uns aux autres et qui attendaient le long de la rue St-Jean, à Nancy, qu'une
bagarre éclate entre deux lampadaire. Alors que la fête de la musique venait d'être annulé. Certains roupillaient. En attendant le déluge. Bof.

Marie L. 22/06/2012 22:58

Fée vintage, appartement vidé de ses meubles et rempli de tous ces gens qu'on ne connaît pas, tomates cerises, indispensables (il en reste 2/3 kg si vous en voulez), et un beau moment partagé.
C'était un plaisir de te revoir. Pas si con FB finalement.
La oui-quand-même-pas-si-vieille Marie L.

F/. 26/06/2012 21:35



Merci encore, jeune enfant !



Poppilita 22/06/2012 10:51

merci pour cette decouverte. ici la fete de la musique a ete seulement pluvieuse. pas de concert surprise en appart alors c'est sympa de se rattraper sur youtube ce matin :)